Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresMémoire de la forêt (wikiki?)S'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
La coupe d'Août est remportée par les HIPPOGRIFFES
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Jeu 20 Sep - 19:08

Bon, alors voilà je reposte ici, histoire que ce soit pas perdu...

Je rappelle que c'est une sorte de prologue à Astoria Ethel Greengrass Smile


Chapitre 1 : Insomnies

Il était tard... Un peu plus de 3 heures du matin et je ne dormais toujours pas. Forte de mon expérience du "vais-je dormir ou pas ?", je savais que je n'y arriverais pas. Je descendis donc dans la salle commune aux belles couleurs vertes et argentées. J'aime cette maison, je suis fière d'y appartenir. Tout le monde nous prend pour des personnes hautaines, méprisantes et par dessus tout, des Sang-Purs n'aimant que les Sang-Purs. Mais ce n'est pas vrai. Beaucoup d'entre nous se fichent de tout ça, ce n'est qu'une façade. Beaucoup d'élèves de Serpentard ont des parents Mangemorts, côtoyant Voldemort qu'il ne faut surtout pas contrarier. Or, les enfants n'ont pas à traîner les responsabilités des parents. C'est donc pour ça que nous sommes sans doute la maison la plus solidaire de tout Poudlard, en raison de cette perpétuelle incertitude qui pèse sur nos têtes. C'est pour cela aussi que nous vivons au jour le jour, à profiter de chaque instant, à redouter le jour où nos parents tomberont en disgrâce aux yeux du Seigneurs des Ténèbres. De ce point de vue-là, j'ai de la chance, car aucun de mes parents n'est au service de Voldemort, ils sont simplement des Sang-Purs.
Je ne fis pas attention, mes pensées m'envahissant, mais je me retrouvai au sommet de la tour d'Astronomie. Je n'étais pas seule, Draco se tenait la tête entre les mains, il ne m'avait pas encore vue. Nous savions tous que le Seigneur des Ténèbres avait confié une mission à Draco, pour punir Lucius qui n'a pas réussi la fameuse mission au Département des Mystères. L'échec de trop. Dans ce cas-là, Voldemort cherche juste une excuse valable pour tous les éliminer. C'est une mission impossible, mais nous ne savons pas quoi. Le fait qu'elle soit impossible à réaliser nous suffit, et nous savons que Draco vit probablement sa dernière année...Contrairement à ce que tout le monde pense, il n'est pas qu'un fils à papa orgueilleux et méprisant, malgré son côté farouche, solitaire, il est gentil, sincère,... enfin bref, ce serait trop long de tout énoncer.
J'allais m'asseoir à ses côtés quand il me fit signe de repartir. Mais je ne suis pas ce qu'on appelle une fille obéissante, je suis surtout entêtée. Je m'assis donc à côté de lui et posai ma main sur son bras qu'il enleva rapidement.

"Est-ce trop demander que de vouloir être seul ?
- Je trouve normal que les Serpentards se serrent les coudes quand l'un d'entre eux ne va pas. Donc je reste jusqu'à temps que tu ailles mieux.
- Tu crois que j'irai mieux ? Je ne pourrais jamais aller mieux ! Jamais je ne pourrai faire ce qu'il veut que je fasse, mais si je ne le fais pas, nous mourrons tous !
- Je sais, mais ce n'est pas bon pour toi de rester seul, et que quoi que tu dises, tu apprécies que quelqu'un soit là, auprès de toi pour te sortir de tes sombres pensées.
- Ce ne sont pas de sombres pensées, c'est la réalité.
- Allez, vide ton sac. Ça te fera du bien.
- Non.
- Comme tu veux."

Et je me levai et fis mine de partir.

"Reste. S'il te plaît."

Devant son air implorant je ne pouvais que demeurer auprès de lui. Une larme, une seule, s'échappa de ses yeux argent.

"Au début, j'étais fier qu'il m'ait choisi. Mais j'ai vite compris, au regard de mes parents, que c'était une de ces fameuses missions-suicides."

Il retroussa alors sa manche et je vis une marque. La Marque. Puis, il la recouvra à nouveau.

"Tu vois, je suis maintenant lié à lui, et si jamais je réussis la mission, je serai toujours son esclave. Et je ne veux pas de cette vie, d'une vie qui ne m'appartiendrait pas. Sais-tu pourquoi mon père voulait que j'aille à Durmstrang ? Parce que, d'une part j'aurais été loin de Voldemort mais aussi et surtout pour y apprendre la magie noire. Père voulait que je l'apprenne car c'était, selon lui, le seul moyen de pouvoir lui échapper. Il ne voulait pas que j'aie une vie semblable à la sienne. Mais Mère l'en a empêché car elle croyait dur comme fer que le Lord était parti pour toujours. Mais je ne lui en garde pas rancune, je sais qu'elle ne pensait pas à mal. Et maintenant, je me retrouve au bord de la mort. Quoique, à y réfléchir, je préfère mourir que d'être esclave de ma propre vie..."

J'entourai alors ses épaules de mes bras et nous restâmes enlacés jusqu'au lever du soleil, silencieux, avant de retourner dans nos dortoirs respectifs. J'aurais tellement voulu faire quelque chose pour lui... Je pourrais peut-être demander à Daphné, elle le connaît bien, après tout, il jouaient souvent ensemble étant petits...


Chapitre 2: Première solution

Plus le temps passait, et plus Draco se renfermait sur lui-même. Daphné n'avait pas trouvé le moyen de le faire sourire un peu et même Blaise, Pansy et Théo ne pouvaient rien faire. Plus ça allait, et moins nous le voyions. Il s'isolait dans des recoins du château et je n'arrivais plus à le trouver lors de mes nuits d'insomnie dont la fréquence augmentait depuis notre discussion dans la tour. A mesure que le temps passait, mon coeur se serrait dans ma poitrine. J'avais peur pour lui, car nous avons toujours été assez proches étant donné que nos caractères se ressemblaient. Avant ce terrible été, je passais tout mon temps avec lui et sa bande car je ne me suis jamais vraiment sentie proche des élèves de mon année, j'avais l'impression qu'ils ne me comprenaient pas. Avec Draco, c'était différent. Mais maintenant, je suis en train de le perdre. Même Rogue semblait réellement s'inquiéter pour lui.
Et puis, ce jour terrible est arrivé. Alors que pour la première fois depuis longtemps il revenait dans la Grande Salle pour manger, il s'est enfui, Potter à sa suite. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé pour qu'il parte comme ça. Je me suis mise à sa recherche pour le retrouver, étendu dans l'eau et Rogue le soignant, avec tout ce sang autour de lui. J'ai cru que le moment était venu, que Voldemort, lassé d'attendre, avait trouvé un moyen de le tuer. Mais non. J'ai suivi Rogue à l'infirmerie, pendant qu'il m'expliquait que Potter avait jeté un sort terrible à Draco. Il m'a demandé de rester avec lui, le veillant jour et nuit. Puis il l'a déposé sur un lit et il partit. Je restai donc sur ma chaise, à attendre que Draco se réveille, ce qui se produisit le lendemain.
Il me faisait vraiment de la peine, jamais je ne l'avais vu comme ça. Il avait de grands cernes sombres sous ses yeux et je me mis à pleurer, la tête posée sur son torse. Personne ne méritait de souffrir ainsi, de savoir que l'on allait mourir bientôt et de ne rien pouvoir faire pour empêcher cela, malgré les heures passées à trouver une solution miracle. Alors que je sanglotais toujours, il mit sa main sur ma tête, me demandant de ne pas pleurer. Je séchai instantanément mes larmes et relevai la tête, espérant pouvoir lui faire plaisir. Il me sourit puis ferma les yeux, trop faible pour les garder ouverts. Il m'expliqua alors qu'il avait trouvé une solution à une partie de son problème, mais qu'il lui fallait encore la mettre au point. Seulement, il lui resterait encore un problème à résoudre, mais que celui-ci serait le plus compliqué à faire car il n'avait pas d'autres issues que de le faire lui-même. Il refusa de m'expliquer ce qu'il devait faire malgré mes supplications.
Une fois sorti de l'infirmerie, il m'emmena au septième étage et me fit entrer dans la Salle sur Demande. Alors que je restais muette d'admiration, il m'amena devant une grande armoire.

"C'est une Armoire à Disparaître. Grâce à elle, j'amènerai des Mangemorts à Poudlard.
-Quoi ? Mais tu ne peux pas faire ça ! Tu imagines, nous serions tous tués !
-Non, Voldemort veut juste montrer à Dumbledore que, quoi qu'il fasse, il parviendra toujours à déjouer ses protections magiques. Il n'arrivera rien à personne enfin, j'espère, car tante Bella fera partie du lot.
-Mais comment tu vas faire ? Où est la jumelle de cette Armoire ?
-C'est la vieille au fond de chez Barjow et Beurk. C'est grâce à Montague que je le sais vu qu'il a été enfermé dans cette armoire l'année dernière et qu'il est resté coincé entre ici et Barjow et Beurk.
-Mais...si les Mangemorts sont juste là pour narguer Dumbledore, quelle est la deuxième chose que tu dois faire ?"

Son visage s'assombrit instantanément, ses traits se durcirent et nous nous dirigeâmes vers la sortie.

"C'est ce qui est impossible, ce pourquoi je vais mourir. Maintenant ne me pose plus de questions là-dessus."

Et il me laissa en plan devant la tapisserie qui ornait le mur alors que je réfléchissais obstinément à la deuxième partie du plan.


Chapitre 3: Révélation

J'étais assise sur le lit de Daphné avec elle et Pansy quand je demandai :
"Vous croyez vraiment qu'il n'y a rien à faire pour Draco ?
- Que veux-tu faire, me répondit ma soeur,c'est à lui de se débrouiller, même si nous savons tous que c'est sans issue. Tu voudrais aller voir le Lord et lui demander gentiment de délester Draco de sa mission ?
- Me prends pas pour une imbécile, je voulais juste savoir si on pouvait l'aider...
- Pour ça, il faudrait déjà qu'on sache ce qu'il doit faire. Mais Daphné a raison, nous ne pouvons que le regarder déprimer jusqu'à sa mort, impuissants, renchérit Pansy, la tête entre les mains."

Soudain, Blaise et Théo entrèrent en courant dans le dortoir "réservé aux filles".
"Vous n'auriez pas vu Draco ? On le cherche partout depuis tout à l'heure.
- Non. Mais on va vous aider, répondit Daphné."

Chacun partit donc de son côté pour le chercher. J'avais quelques lieux en tête et pris la direction de la tour d'astronomie. Personne. Un cachot abandonné près de la salle de potions. Personne. Je fis plusieurs fois le même cinéma mais il restait introuvable. Je décidai donc de me diriger vers la Salle sur Demande. Alors que je tournai à l'angle de deux couloirs, je rentrai dans quelqu'un et quand je levai les yeux, je le vis. Il avait les traits tirés, un véritable fantôme. Il n'était pas tout à fait remis de son altercation avec Potter mais une fois réveillé pour de bon, il refusa de rester plus longtemps à l'infirmerie. Il devait réfléchir à l'écart des pleurs et des hurlements des élèves malades pour un rien. Il m'aida à me relever et nous nous dirigeâmes vers notre salle commune. En chemin, nous tombâmes sur les autres qui furent soulagés de le voir encore là. Sitôt arrivés à destination, il prétexta un mal de tête puissant et alla se coucher. Nous restâmes à parler pendant quelques minutes puis nous nous couchâmes également, la mort dans l'âme à la pensée de notre Prince...

Plusieurs semaines passèrent, Draco restant dans le même état, à demi-conscient, évitant tout le monde. Il disparaît de plus en plus souvent et ne veux même plus me voir, et Blaise, Théo, Pansy et Daphné subissent le même sort. Tout autour de moi, j'entends des chuchotements. Ils organisent une fête car c'est bientôt mon anniversaire. Une fête surprise. Je le sais car Pansy me l'a révélé sans faire exprès, elle parle beaucoup mais ne réfléchit qu'après... Donc maintenant je dois faire semblant de ne pas être au courant qu'ils préparent quelque chose pour fêter ça. Tous les Serpentard seront invités, c'est supposé être le plus gros évènement de l'année. C'est gentil à eux de faire ça mais tout ce qui m'importe, c'est que Draco vienne et pense à autre chose, ne serait-ce que pendant une seule soirée.

Et le grand jour arriva. Les filles de quatrième année arrivèrent dans ma chambre quelques heures avant le début et m’annoncèrent qu'elle m'avait acheté une magnifique robe à Pré-Au-Lard et qu'il fallait absolument que je la mette aujourd'hui. On peut difficilement être plus discret... Mais je les aime, ce sont mes amies et elles ont l'air tellement heureuses... Elles me passèrent une magnifique robe verte bouteille drapée au niveau du bustier. Je dus avouer qu'elle m'allait parfaitement et que je rayonnais dedans. Leur enthousiasme était contagieux. Lorsque je me tournai, les entrelacs de fils argentés scintillèrent sous la lumière. Elles me relevèrent les cheveux très simplement avant de me mettre un masque assorti à ma robe. Elles me dirent alors qu'elles avaient prévu un anniversaire masqué et qu'elles savaient que je savais qu'elles me préparaient une surprise, Pansy leur ayant dit qu'elle avait vendu la mèche. Ah, cette Pansy... Irremplaçable. Nous passâmes encore plusieurs heures à peaufiner nos tenues puis nous descendîmes.

Et là... Surprise ! Tout le monde était déjà là et tous souriaient sous leur masque. J'étais aux anges, mais je cherchais Draco. Je ne l'avais pas vu en descendant les marches. Il n'était pas là, il fallait que je me fasse une raison. Alors, pour tenter d'oublier mon mal-être, je bus plus que de raison, l'alcool coulant à flots. Je m'étais assise sur une banquette pour retrouver toute ma tête. Heureusement que je tiens assez bien l'alcool, sinon je serais déjà ivre morte comme la plupart des gens autour de moi ! Je commençais à aller mieux, j'étais juste un peu trop joyeuse, quand une personne, tout de noire vêtue, masque compris, s'approcha. Je le reconnus aussitôt. Draco.

"Tu es venu !
- Je n'aurais pas loupé ça. C'est quand même ton anniversaire !"

Je lui sautai alors dans les bras et nous dansâmes longtemps. Je ne fis pas attention mais son état dégénéra rapidement à cause des verres qu'il ingurgitait. J'avais la tête ailleurs, tout ce qui comptait, c'est qu'il soit venu ! Puis je repris contact avec la réalité quand Draco s'écroula à mes pieds, un verre à la main, les yeux dans le vide. Blaise et Théo le ramenèrent alors dans son lit, et je les suivis. Alors qu'ils repartaient, je décidai de rester avec lui, lui serrant la main et le couvrant du mieux que je pouvais. Il sourit.

"J'ai la tête qui me tourne sévèrement...
- Normal, tu as bu. Il faut que tu te reposes.
- Peut-être que c'est ce qu'il me faut pour réussir à le tuer...
- Chut, tu racontes n'importe quoi."

Puis je réfléchis. Était-ce donc ça la deuxième partie de sa mission ? Tuer quelqu'un ?

" Mais qui veux-tu donc tuer ? Potter ?
- Non, il est à Lui.
- Mais qui alors ?
- Je ne peux pas te dire."

Je continuai pourtant à insister. Je le reconnais, je profitais de sa faiblesse mais il fallait que je sache. J'allais m'avouer vaincue quand il lâcha un nom. Dumbledore. Je pris conscience alors que c'était sans espoir, il n'existait aucune échappatoire. Alors que je demeurais bouche bée, il me broya la main.

"Tu restes avec moi ? Tu ne m'abandonnera pas ?
- Jamais."

Je lui déposai un baiser sur le front et il s'endormit, tandis que je restai horrifiée, cherchant désespérément une solution à un problème qui n'en avait pas.

*******

N'oubliez pas, l'alcool est à consommer avec modération Smile



Chapitre 4: Tout évolue

Lorsque j'ouvris les yeux, Draco et moi étions enlacés. Je ne me souvenais même pas m'être glissée sous la couverture. Puisque je ne pouvais bouger sans risquer de réveiller le beau blond qui avait plus que besoin de sommeil, je mis de l'ordre dans ma tête. Premièrement, Draco va faire entrer des Mangemorts dans Poudlard. Deuxièmement, il doit tuer Dumbledore. Troisièmement, puisqu'il ne pourra pas effectuer le deuxièmement, il va mourir ainsi que Lucius et Narcissa. A cette pensée, mon coeur se serra. Je venais de réaliser à quel point Draco était important pour moi, à quel point notre relation s'était développée vers quelque chose de plus fort que de l'amitié... Je l'aimais. Depuis tout ce temps, j'avais l'évidence même sous les yeux. Je ne voulais simplement pas l'admettre. Et maintenant, maintenant que je ne me voilais plus la face, il allait mourir. Instinctivement je le serrai plus fort, voulant sentir chaque parcelle de sa peau contre la mienne, m'imprégner de lui tant qu'il était encore là. Je ne voulais même pas imaginer ma vie sans lui, le vide qu'il laisserait dans mon coeur serait trop immense...
Alors que je me blottissais encore plus contre lui, cherchant même à fusionner, il se réveilla et me caressa doucement les cheveux.

"Hé, que se passe-t-il ?
- Je ne...veux pas...te perdre... Je...ne peux pas."

Et des larmes s'échappèrent de mes yeux, mouillant son torse. Il me releva alors le menton et me regarda gravement:

"Crois-moi, je vais tout faire pour rester en vie. Je te le promets."

Il m'embrassa, scellant sa promesse. Ses lèvres étaient chaudes et douces contre les miennes trempées de larmes. A partir de ce moment, j'arrêtai de pleurer et je répondis à son baiser, d'abord avec tendresse puis avec passion, bien décidée à profiter des instants qui nous seraient accordés jusqu'au moment fatidique. Je me laissai aller contre lui, ne répondant plus de rien.

***


Nous restâmes enlacés, dans notre bulle, un long moment malgré l'heure tardive. Je suppose que les autres du dortoir étaient déjà partis sinon... Eh bien tant pis. Nous ne disions rien, nous profitions seulement de la présence de l'autre. Draco jouait avec mes cheveux tandis que je dessinai des arabesques sur son torse.

"Astoria ?
- Mmmmh ?
- Il vaudrait peut-être mieux que les autres ne sachent pas... Enfin, ne pas leur montrer clairement.
- Mais... Pourquoi ?
- Parce que... je ne veux pas que le Seigneur des Ténèbres ne s'en prenne à toi. Vu que ma famille est dans son viseur, il pourrait avoir l'idée de t'y intégrer...
- Déjà qu'il ne nous reste plus beaucoup de temps... Si en plus on ne doit pas être ensemble pendant la journée...
- Mais je ne serai jamais loin de toi... Et puis nous pourrons toujours nous retrouver loin des regards indiscrets...
- Je ne veux pas ! Je veux pouvoir t'aimer normalement, je ne veux pas me cacher !
- S'il te plaît... Fais-le pour moi.
- Mais... Bon. D'accord. Mais tu as interdiction de me faire faux bond une seule fois sinon je t'arrache à tes cours !
- J'avoue que cette idée est très tentante... Mais je serai avec toi, dès que je le pourrai."

Nous restâmes l'un contre l'autre encore un bon moment puis nous nous séparâmes, la mort dans l'âme.


Chapitre 5: La fin


Draco me paraissait plus joyeux, plus reposé qu'avant mon anniversaire. Si je pouvais lui mettre du baume au coeur, même provisoirement (l'inévitable arriverait bien un jour), ce serait déjà une victoire. Malheureusement, nous ne nous voyions pas beaucoup, évitant d'être trop proches en public. Mais les filles le savaient, je n'avais pas réussi à tenir ma langue face à Pansy, elle est redoutable à ce jeu-là... Après, les garçons... Je ne sais pas. Ils devaient quand même se douter de quelque chose, c'était évident. Chaque soir, nous nous retrouvions quelque part, toujours un endroit différent, pour pas être repérés...
Un jour, alors que j'avais un trou dans mon emploi du temps, je fus prise d'une envie soudaine de le voir, de le toucher, de l'embrasser. Je savais qu'il avait Histoire de la Magie. Passionnant... Je fis donc irruption dans la salle du professeur Binns :

"Excusez-moi, mais le professeur Rogue désire voir Draco Malefoy pour une affaire urgente.
-Mais... bien sûr".

On ne résiste pas aux demandes de Rogue. Draco me suivit, l'air étonné puis, alors que nous nous arrêtâmes dans un coin isolé du château, une lueur de compréhension passa devant ses yeux.

"Rogue hein ?! Bien choisi..." dit-il avant de m'embrasser.


***


Plusieurs jours passèrent, mais rien ne changeait. Je me réveillais le matin en pensant à lui ou même parfois carrément dans son lit, nous descendions ensemble dans la Grande Salle pour le petit déjeuner, nous n'arrêtions pas de nous regarder à chaque repas, l'un en face de l'autre, nous pensions l'un à l'autre pendant les cours... Je profitais de chaque instant passé en sa présence. Nous avions décidé de ne plus nous cacher, enfin moins qu'avant. Nous faisions toujours un peu attention mais les Serpentards le savaient tous et ne disaient rien, privilège d'une maison solidaire.

Un soir, alors que nous étions dans son lit, je le trouvai plus préoccupé que d'habitude. Mais il ne voulut rien me dire. J'essayai de lui faire cracher le morceau mais encore rien. Lassée de cette tête de mule, je m'endormis, serrée contre lui.
Une explosion me réveilla. Draco n'était plus là, un parchemin le remplaçait.

C'est cette nuit. Reste ici, je ne sais pas où ILS vont aller. Quoiqu'il se passe, n'oublie pas que je t'aime.

D.


Je me rhabillai en vitesse, puis je sortis de la salle commune, bousculant tous les élèves effrayés. Je ne savais pas où il était, où Dumbledore était. Les Mangemorts semblaient rester du côté de la Grande Salle alors je pris le chemin opposé. Rien. Personne. Les minutes me paraissaient interminables, elles s'écoulaient lentement, se transformant en heures. Je vis alors un petit groupe d'élèves au milieu de la cour, qui se renforçaient un peu plus à chaque instant. Tous pleuraient. Alors que que je me rapprochai, je vis un homme allongé, sa barbe argentée éparpillée. Dumbledore. Il gisait là, tel un pantin désarticulé. Le seul qui pouvait réellement tenir tête au Seigneur des Ténèbres était mort. Mais Draco était vivant.


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Câline A. Lovegood
Prédateur accomplis
Prédateur accomplis
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 2750
Messages : 2729

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Rose Evans
Animal : corbeau : Amalendu 1er année

Gallions: 448

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Sam 22 Sep - 12:17

Est-ce bien nécessaire que je te dises encore à quel point j'adoooore ta façon d'écrire ?


Sweet Always family : I love you ♥️♥️♥️♥️ and will ALWAYS do. This is more than a promise : it's an Always' word. Bel and Lordor with whom it all began
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Sam 22 Sep - 18:02

Je crois que j'ai compris Câline, même si je ne suis pas sûre de mériter autant de compliments... Embarassed


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Câline A. Lovegood
Prédateur accomplis
Prédateur accomplis
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 2750
Messages : 2729

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Rose Evans
Animal : corbeau : Amalendu 1er année

Gallions: 448

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Sam 22 Sep - 19:12

Siiii tu les mérites !
Et largement !!

J'adore tellement ton histoire... I love you


Sweet Always family : I love you ♥️♥️♥️♥️ and will ALWAYS do. This is more than a promise : it's an Always' word. Bel and Lordor with whom it all began
Revenir en haut Aller en bas
glynnis griffiths
Animal Dominant
Animal Dominant
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 10146
Messages : 6723

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Rowane Griffiths
Animal :
Chouette Noire : Janaïa
1er année

Gallions: 803

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Dim 23 Sep - 13:11

tu as du talent Asto, continue ainsi ...
je crois que tu seras intéressée par les RP toi non? lol


CLIC:
 

Revenir en haut Aller en bas
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Dim 23 Sep - 13:42

Merci à vous Embarassed

Oui, je crois que je vais m'y mettre Smile


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle Black
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 3513
Messages : 286

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Dim 7 Oct - 13:37

J'adore, j'adore, même si je préfère "Astoria Ethel Greengrass" c'est vraiment super ! ♫♪


signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Dim 7 Oct - 19:09

C'est normal Ana', celle-là c'est vraiment du vite fait Wink Mais merci Smile


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Kavalier Catogan
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4281
Messages : 254

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Jeu 25 Juil - 14:46

WOW !
c'est super bien comme histoire ! c'est vrai que tu a du talent !


"Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ?
Craignez plutôt
POUSSE-RIKIKI
le constipateur magique qui vous prend au tripes !"


Revenir en haut Aller en bas
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   Jeu 25 Juil - 21:26

Merci Kavalier, c'est gentil Embarassed 

Mais je l'aime pas tellement :/


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.   

Revenir en haut Aller en bas
 
I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I was a Greengrass, I'll be a Malfoy... But now, I'm Astoria.
» Vol 93 de Paul Greengrass
» Diablotin
» The Bourne quadrilogy (2002~2016, Doug Liman/Paul Greengrass)
» [casting] ceux qui n'ont pas de nom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt-Interdite ::  :: Fanfictions/Fan Arts/créations :: Fanfictions-
Sauter vers: