Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresMémoire de la forêt (wikiki?)S'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
La coupe d'Août est remportée par les HIPPOGRIFFES
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 Chronique d'une accro à Sirius Black.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kavalier Catogan
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4281
Messages : 254

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Sam 30 Mar - 20:27

Alors là... !!!!!!!
en plus de faire des histoires de bigbosschampiondumondedelalecturemondialdusièclevoirdumillénaire, tu dessines mieu que mon prof d'art plastique !!! La vache !


"Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ?
Craignez plutôt
POUSSE-RIKIKI
le constipateur magique qui vous prend au tripes !"


Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Sam 30 Mar - 23:15

Alors comme promis je suis venue lire

J'ai beaucoup aimé ton premier chapitre. J'aime bien ton style d'écriture fluide et agréable à lire Smile . C'est pas toujours évident la première personne. On rentre assez vite dans l'histoire. Tu as de la suite dans les idées

J'attend la suuiiiiiiiiiiite

Sympa les dessins bien dessiné. On pourra avoir une idée des personnage dans notre tete


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 3 Avr - 12:29

Merci tout le monde I love you
Je compte, si j'y arrive (ce n'est pas gagné XD), faire des scènes de la fic en dessin !
Et donc vous aurez (je ne vise personne) la chance de voir le soutif e Clarisse une autre fois Rolling Eyes

(Vous voulez savoir pourquoi j'ai fais cette scène ? En fait, une fois quand j'étais en 1ère, une fille de ma classe était en train de défaire ses bretelles pour les remettre comme il faut, sous le nez du prof, j'en ai tellement ris Razz)

PS : Préparez vous ! Je suis en train d'écrire la 4ème page de mon chapitre 2 Cool

EDIT : Pour faire plaisir à Alé Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 3 Avr - 16:51

Voila le chapitre 2, beaucoup plus long !
J'espère qu'il vous plaira !
(je n'ai pas encore relu pour les fautes d'orthographes Wink )

Chapitre 2. Si Seulement…

Nous étions vendredi, et la journée de cours prenait fin. Je n’étais pas aussi enthousiaste de rentrer chez moi que la plupart des élèves du lycée. Ce que j’aimerai être à Poudlard… ne pas avoir à rentrer chez moi tous les soirs, passer du temps avec mes amis au coin du feu de la salle commune, se balader au bord du lac… et surtout pouvoir admirer Sirius du matin au soir. Je pouffais silencieusement de rire, laissant sur mon visage un petit sourire niais. On me pinça alors la joue.

« Aïeuuh ! Maël t’abuses, le réprimandais-je d’un ton faussement colérique.
- Arrête, tu me ferais presque peur ! ria-t-il. C’est rentrer chez toi qui te rends si heureuse Minipousse ? (oui, nous sommes bien d’accord, ce surnom est horrible, mais j’ai arrêté de lutter)
- Oh oui bien sûr, j’ai attendu que ça toute la journée ! rayai-je ironiquement.
- C’est bien ce qu’il me semblait, lança-t-il en allumant une clope. Qu’est ce qui te fait sourire alors ?
- Oh rien, je pensais à un truc et je me suis moquée de moi-même, pas grand-chose d’intéressant, mentis-je.
- Ah au fait, je ne t’ai pas dis ? Ce matin j’ai mangé une cuisse d’hippogriffe au petit déjeuner et je suis arrivé au lycée en balai volant ! répliqua-t-il sur un ton qui laissait sous entendre qu’il ne me croyait pas.
- D’abord, c’est pas possible, tu manges jamais le matin. Puis les hippogriffes, ça se mange pas, c’est bien assez rare comme ça !
- Une fille normale aurait répondue « c’est pas possible, les hippogriffes et les balais volants ça n’existe pas », je m’inquiète pour ta santé mentale ma chère, tu devrais sûrement voir un psy !
- Et je lui dirais « Je crois en la magie monsieur le psychologue, vous croyez que c’est grave ? » et alors je serais internée en asile psychiatrique pour la fin de mes jours. Plutôt cool, t’en penses quoi ?
- Ca à l’air intéressant, vous parlez de quoi ? s’exclama Jamie en nous rejoignant avec toute la bande.
- Oh, je disais juste qu’Émy devrait aller voir un psy, répondit Maël.
- Un psy…chopathe ? s’étonna Joss. »

Tout le monde explosa littéralement de rire, tout en charriant Joss pour sa bêtise. Il n’en ratait pas une celui là, surtout que la plupart du temps il ne faisait même pas exprès. C’est avec une bonne humeur que nous nous éloignâmes du lycée. Comme chaque vendredi, nous allâmes nous réchauffer dans un bar-crêperie-glacier : Chez Raf’. C’était un endroit où j’arrivais à mettre mes pensées de côtés pour seulement profiter (seuls rares cas exceptionnels bien sûr), de mes amis, de mes dernières heures avant de rentrer, d’une ambiance chaleureuse, et d’une bonne crêpe au Nutella accompagnée d’une demi-pêche.

« On fait quelque chose ce weekend ? proposa Julia
- Bah oui pourquoi pas, chez quelqu’un ou dans un bar ? demanda Jamie.
- Je crois que mes parents ne sont pas là ! annonça fièrement Johan.
- Alors la question ne se pose même pas ! dis-je en finissant ma pression d’une traite.
- Je suis pas sûr de pouvoir ce weekend…
- Benji tu foires ! ralla Maël.
- Ouais j’avoue mec tu foires, ajouta Joss.
- Hé c’est pas de ma faute ! On a un repas de famille dimanche midi, ma mère ne voudra jamais que je sorte samedi soir.
- Au pire, tu ne lui dis pas, proposa Julia avec un sourire, après quoi elle embrassa Johan -ah oui ! Je ne vous l’avais pas dis, mais ces deux là sont en couple depuis 1an déjà !- .
- C’est pas si simple, se justifia-t-il.
- Je confirme..., soupirai-je. »

L’annonce de Benji avait un peu cassé l’ambiance. Pour nous, chaque membre du groupe était important, nous étions tous amis, et les soirées où il manquait quelqu’un étaient loin d’être les meilleurs. J’hésitais encore sur ma future démarche : demander l’autorisation de mes parents ou essayer de faire le mur ? Je me confrontais dans le deux cas au risque de ne pas pouvoir rejoindre mes amis : il y avait une chance sur dix que mes parents acceptent, mais aussi la même probabilité de me faire chopper si je tentais d’y aller en douce. Comme à chaque fois que j’avais du mal à répondre à une question ou à prendre une décision, je me demandais toujours la même chose : qu’aurait fait Sirius dans ma situation ? Hum… J’imagine qu’il y serait allé d’une façon où d’une autre. Il aurait très certainement fait le mur non ? En même temps ce n’est pas à ses parents qu’il aurait demandé un truc pareil. Cependant… nous n’avons pas les mêmes parents, les miens n’étaient pas si extrêmes. Je pouvais peut être essayé de leur demander… ? Oui je ferais ça. Et s’ils refusent, je tenterais de faire le mur, comme ça, j’aurais joué le tout pour le tout.

« Tu penses à quoi Émilou ? me demanda Maël, me sortant de mon débat mental.
- Je prévois mon plan d’attaque pour pouvoir venir avec vous samedi !
- Tu as intérêt de venir ! s’exclama Julia. J’ai besoin de soutien féminin parmi ces brutes !
- Émy, en faite c’est pas une question, tu es obligé de venir sinon c’est nous qui venons te chercher par la peau du cul, c’est valable pour toi aussi Benji, commença un Jamie autoritaire, et toi, Julia, les brutes t’emmerdent.
- Ca ne tient pas qu’à nous les gars, vous le savez, sinon bien sûr qu’on serait là, expliqua Benji.
- Quand on veut, on peut, fit remarquer Maël.
- C’est facile de dire ça, mais malheureusement la volonté est des fois insuffisante pour faire ce que l’on veut, dis-je en baissant les yeux.
- Roh aller quoi vous êtes pas drôle les gars, soupira Joss.
- Quoi ! Qui a dit que je n’étais pas drôle ! s’offusqua Jamie en commençant à faire le clown. »
La conversation fut alors détournée, et tout le monde se remis à sourire et à rire. A quelques exceptions près. Je n’entendais pas la voix de Maël dans la conversation, et je savais qu’il me fixait. Tous connaissaient ma situation familiale, et tous m’avaient regardé avec pitié lorsque je leur avais expliqué. Tous, sauf un. Maël ne comprenait pas. Il ne comprenait pas pourquoi je ne faisais rien, pourquoi j’encaissais sans rien dire. Il me qualifiait de spectatrice de ma vie. Alors qu’il voulait que j’en sois l’actrice. L’auteur, et non la lectrice. Mais je n’étais pas comme Sirius, je n’étais pas courageuse comme lui, j’avais trop peur. J’étais la proie et non le prédateur. L’instinct de fuite, pas de confrontation. Je soupirais, j’étais lamentable je devais profiter de mes amis, mes pensées noires ne changeront pas ma vie. Je relevais la tête et souris à Maël. Il fit un sourire en coin et bu ce qu’il restait de sa bière. Il devait être d’accord avec moi. Nous avons parlé, rigolé, pris des photos, et ce jusqu’à 18h45. Il y avait alors 9 appels en absence sur mon portable. Je soupirais en le remettant dans ma poche.

« Bon désolé les mecs, je dois y aller, dis-je alors que tout le monde était en train de fumer une clope devant Chez Raf’. »

Ce fut l’heure des aux revoir. Tout le monde m’avait dit « à samedi ! », « promis ! » leur avais-je dis. J’espérais pouvoir tenir cette promesse, mais ce n’était pas gagné. Je pris alors le chemin de la maison d’un pas trainant. Je levais la tête et je vis la pleine lune entourée de ses complices les étoiles, qui illuminaient le ciel. Le vent me mordait les joues en cette nuit hivernale. Je rentrais le cou dans mon écharpe rouge et or et finis par accélérer le pas. J’observais les alentours et ouvris mes oreilles : c’était la période de sortie des loups-garous. C’était bête, mais pour moi, si un loup-garou m’attaque, je serais heureuse. Il est bien clair que je ne pourrais pas m’en sortir, mais au moins, je serais morte en sachant que j’avais raison d’y croire, que la magie existait réellement. Ce raisonnement est peut être étrange mais pour moi, ce monde avait tellement d’importance, il était comme un souffle qui me permettait d’espérer. Mais rien, pas un seul hurlement lupin, si ce n’est celui d’un chien quémandant un peu de chaleur ou de nourriture. Aucun réverbère ne s’éteignit mystérieusement, il n’y ni éclat de lumière ni ombre étrange. C’était un village Moldu comme les autres, endormi et figé dans un hiver sans fin. Je constatais ça chaque jour.

Mes pas me menèrent jusqu’au pied de mon portail. Ce dernier s’ouvrit lentement lorsqu’il détecta mon pass rangé dans mon sac, puis se referma lorsque je commençai à m’éloigner sur le chemin en gravier blanc. Les lumières incrustées dans le sol s’allumèrent une à une sur mon passage. Une fois arrivée devant la porte d’entrée, j’attendis quelque secondes, essayant de retarder la confrontation de quelques instants. Je finis tout de même par rentrer. Le majordome fut devant moi avant même que je ne referme la porte.

« Mademoiselle est en retard. Le dîner est déjà servi, dit-il. »

Je haussais les épaules alors qu’il me prenait mon manteau et rangeait mes chaussures, car bien sûr il ne fallait pas tâcher le sol. Comme si je ne pouvais pas le faire moi-même. Les lubies de mes parents étaient ridicules. J’enfilais mes pantoufles et posais mon sac à l’entrée, avant de lentement rejoindre la salle à manger. Je sentis l’odeur embaumante de la nourriture me chatouiller les narines, Maggie devait avoir encore une fois fait des merveilles.

« Tu es retard, encore une fois, me sermonna mon père.
- Je…
- Tais-toi, me coupa-t-il, pour te punir tu seras puni de dîner, monte dans ta chambre et fais tes devoirs. Peut être que ça t’apprendra la ponctualité.
- Mais…
- Sans discuter. –je soupirai- Et on ne soupire pas ainsi ! File avant que je ne me mette en colère. »

Je lui lançai un regard noir qu’il ne vit pas puisqu’il n’avait pas pris la peine de me regarder. Je tournai les talons, contre le gré de mon ventre qui manifestait son mécontentement par de disgracieux gargouillements. J’allai à pas rapides dans ma chambre, après avoir monté l’escalier et traverser le couloir. Je m’affalai sur mon lit à baldaquin en soupirant. Je restai comme ça pendant quelques minutes, maudissant mes parents, mais un vibrement dans la poche de mon jean me sortit de ma torpeur. Bien entendu, c’était Maël. « Alors, une réponse pour samedi ? ». Je me mordis le coin de la lèvre, et commençai à taper : « Non, mais ça risque d’être compliqué, je suis rentrée trop tard donc je me suis fais engueulée, j’ai pas eu le droit de manger. Je tente de demander demain mais il y a peu de chance pour que je puisse venir... Désolée. ». Je relus mon message avant de l’envoyer. Je savais qu’il n’allait pas être content. Je me redressai et m’assis sur mon lit. Mon sac de cours était déjà posé contre mon bureau. Je me levai et allai m’asseoir devant mon bureau. J’allumai mon ordi portable pour transférer les photos que nous avions pris aujourd’hui. Je les regardais défiler sous mes yeux, un léger sourire accroché au visage. Heureusement qu’ils étaient là. Ce n’a pas été toujours le cas, d’ailleurs. Au début, ils me détestaient, ils croyaient que je n’étais qu’une fille à papa qui se fait déposer en Porsche tous les matins. A cette époque, je restais dans mon coin, ne parlant quasiment pas. Clarisse venait me parler des fois, parce qu’elle savait que mes parents avaient de l’argent. Cependant elle a arrêté quand elle a remarqué que Maël passait son temps à me fixer. C’est lui qui est venu me parler, seul, un vendredi soir après la fin des cours. C’est là que notre amitié à commencer. Ce soir là, il était venu s’excuser pour le comportement qu’il avait eu à mon égard, lui et ses copains. Je n’avais pas tout de suite compris pourquoi il faisait ça. Puis il m’avait avoué m’avoir vu avec mes parents au centre commercial le weekend précédent. Je me souvenais très bien de ce samedi là. Mon père avait décidé d’aller acheter des habits, car il trouvait que mon style ne lui convenait pas. Nous sortions d’un magasin lorsque celui-ci m’avait mis une baffe devant tout le monde –bien sûr le centre commercial était bondé-. Il m’avait alors insulté de « pauvre fille qui s’habille comme une clocharde » et m’avait confié à Harry, le majordome, pour qu’il me ramène à la voiture. Il était revenu avec des habits sans avoir mon avis sur ces derniers et nous étions alors rentrer à la maison. Il m’avait donc vu, et en avait déduit que je n’étais peut être pas celle qu’ils croyaient, et alors, je ne sais pourquoi, ils m’avaient adopté. J’étais la seule fille du groupe, puisqu’à l’époque Julia faisait parti des « lambdas » de la classe, avant que Johan sorte avec elle, quelques mois plus tard. Johan avait eu de la chance que Julia soit fort sympathique et qu’elle ait la même mentalité que nous, car généralement, les filles avec qui les gars de notre groupe sortait ne faisaient pas long feu, et n’entraient encore moins dans notre groupe –elles finissaient toujours par en avoir marre de nous, mais je dois avouer que la plupart du temps, c’est nous qui en avions marre d’elles-. Le téléchargement des photos était terminé, au même moment où mon portable vibrait une seconde fois. Maël ne m’avait envoyé qu’un « … ». Je soupirai et lui envoyai un « Désolée ». Il savait ce que cela voulait dire pour moi. Je mis quelques photos sur Facebook et allai discuter sur des forums d’Harry Potter, lire des fanfictions, et laisser la magie m’emporter avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Flora N. Carrow
Faucheuse des coeurs
Faucheuse des coeurs
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 1110
Messages : 1990

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Haley N. Lanoe
1er année


élève : Nathan Contreras
animal : chat : Mysti
1er année

Gallions: 791 (H)/148 (N)

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 3 Avr - 17:50

Bah eh...La suite?
Continue tu sais que j'adore kawai


Les Nobles  & Fiers Centaures Vaincront.
Ainsi que les Clairvoyants & Intelligents Fléreurs.


De la pire espèce


Je Suis Mariée à Mione G. Loulou, Et Je L'aime. 
Revenir en haut Aller en bas
Mandamalia A. Fantomas
Prédateur autonome
Prédateur autonome
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4961
Messages : 993

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Dim 7 Avr - 20:32

J'adore *-* J'attends la suite avec impatience Wink


Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mar 16 Avr - 21:20

Merci Flo et Manda Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jaila Patmol
Prédateur accomplis
Prédateur accomplis
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 5775
Messages : 2915

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 17 Avr - 14:46

Magique Cousin ! Comme d'hab Wink


On attend la suite des aventures
( et le moment où elle va aller faire une prise de ninja à son père!! ) xD

Ouais et Mael pas de "..." qui tienne entre nous :p! Le truc frustrant !!
A sa place, je fais le mur pour Samedi soir obligé Razz


Les fiers & nobles Centaures vaincront. 

What a Face La Team Rocket: " Vers la forêt et l'eau de Bwaaaaaah !" What a Face
Mischief Managed!


                    
Revenir en haut Aller en bas
Forge Weasley
Créature imposante
Créature imposante
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 5216
Messages : 1841

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 17 Avr - 17:38

J'ai lu tout en même pas dix minute tellement j'étais dedans. J'ai même pas entendu ma mère m’appeler alors qu'elle était a coté, c'est pour dire.
Je veux la suite! S'il te plait.


“Avant j'étais narcissique, mais maintenant je suis parfaite.”

Revenir en haut Aller en bas
Caroline Who
Prédateur autonome
Prédateur autonome
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 4523
Messages : 706

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Caroline Smith Animal : Corbeau : Sevi
1er année


Miles Smith Animal : chat gris : Steel Samurai
1er année

Gallions: 273 (C) / 272 (M)

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 17 Avr - 17:57

J'adore ta fanfic éven!
Continue s'il te plait



The power of Truth!
Revenir en haut Aller en bas
Kavalier Catogan
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4281
Messages : 254

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 24 Avr - 0:41

Trop TOP !! c'est vraiment génial. tu veut faire quoi comme métier ? parce que si tu veut faire écrivain, tu sais déjà que tous ceux de la Foret acheterons tes livres. (moi je serai cap de te l'acheter vers... 99€. ça va quand même ? Laughing)


"Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ?
Craignez plutôt
POUSSE-RIKIKI
le constipateur magique qui vous prend au tripes !"


Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mar 30 Avr - 23:13

Oh vous êtes trop gentils tous I love you I love you
Non sérieux, vous êtes adorables ! Embarassed

Jaila : Merci cousine Jaila ! Elle est en train de réviser ses techniques de ninjutsa et taijutsu là, mais chut ! ( oups, je me suis fait démasquer Rolling Eyes ). On verra ce qu'elle fait, héhé Cool

Forge : Oh et bien merci beaucoup ! Ca fait réellement plaisir Very Happy J'espère que tu ne t'es pas fait engueuler par ma faute, au moins Wink en tout cas, merci, vraiment !!

Caroline : Merci beaucoup ! Ne t'inquiètes pas, j'ai plein d'ides là Very Happy

Kavalier : Ahah , merci beaucoup Smile ! Je ne compte pas devenir écrivain à proprement parler, j'ai par contre en effet une idée de roman fantastique qui me trotte dans la tête, et je m'active depuis l'année dernière à la création de mon monde, j'adorerais le faire publier, plus tard Smile enfin bref, voili voilou ^^


Merci beaucoup à tous encore une fois ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kavalier Catogan
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4281
Messages : 254

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Sam 4 Mai - 1:06

De rien. ça serait vraiment cool que tu le fasse publier !
Razz:P:P:P:P


"Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ?
Craignez plutôt
POUSSE-RIKIKI
le constipateur magique qui vous prend au tripes !"


Revenir en haut Aller en bas
Winky Snape
Second Hippogriffe du mois
Second Hippogriffe du mois
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 2552
Messages : 862

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Sam 4 Mai - 12:17

Je t'ai déjà dit ce que je pensais de ta Fan Fic mais au risque de me répéter, j'adoooooore !
Ce n'est pas très original car tout le monde l'a déjà dit avant moi, mais sérieusement j'attend la suite avec impatience Very Happy
Ta manière d'écrire est très agréable à lire, et on arrive tellement bien à s'identifier aux personnages :3
J'aime bien la façon dont tu as construit chaque portrait, et l'intrigue est prenante !
Bref, tout ça pour dire que t'as intérêt à nous pondre la suite et très vite Twisted Evil
Un grand bravo
Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Lun 6 Mai - 13:34

Kavalier : Merci c'est gentil ! J'ai déjà beaucoup bossé dessus, comme je compte inventé un monde j'ai déjà créé (et dessiner) une trentaine d'espèce, j'ai fais la carte, le portrait de mon personnage principal... Wink Cependant je me concentre un peu plus sur ma fanfic avant de commencer ça, ça me fait un bon entraînement pour l'écriture, parce que ça fait un baille que je n'ai rien écris ! ^^

Winky : Merci ma Winky t'es adorable I love you
Je suis ravi que tu aimes mon style d'écriture et l'histoire !
J'ai essayé de faire des personnages assez simple, voir banales, pour qu'on puisse s'identifier un peu à eux Wink - bon Émy est assez étrange mais en temps que personnage principal il le faut bien Cool -

J'ai déjà commencé à écrire le prochain chapitre, j'espère qu'il vous plaira Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique d'une accro à Sirius Black.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» pour les accro du black bird un joli PS
» [Casting] Sirius Black jeune !!
» casting ==> Sirius Black ado !
» Sirius Black le grand le beau (et ses 124 titres) se présente !
» STAR ACE - HARRY POTTER - SIRIUS BLACK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt-Interdite ::  :: Fanfictions/Fan Arts/créations :: Fanfictions-
Sauter vers: