Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresMémoire de la forêt (wikiki?)S'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
La coupe d'Août est remportée par les HIPPOGRIFFES
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 Chronique d'une accro à Sirius Black.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 20 Mar - 21:03

Yoooop !
Je vous avais déjà montré ce prologue sur l'ancienne Forêt, pour les personnes qui étaient là et qui s'en souvienne ^^ J'ai apporté néanmoins quelques modifications assez futiles et sans importances Razz

Et super nouvelle : j'ai presque finis le 1er chapitre, éh oui, enfin !!

Pour vous rafraichir la mémoire et pour ceux et celles qui ne l'aurait pas encore lu, le voici :


Messieurs Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue, spécialistes en assistance aux Maniganceurs de Mauvais Coups, sont fiers de vous présenter : la Carte Du Maraudeur.

Ma vie se résume à ces quelques surnoms. Enfin, surtout Lunard, Patmol et Cornedrue, on se passera du dernier. Du haut de mes seize ans, et de mon bon petit mètre soixante-trois, ma seule passion, c’était eux. Je les admirais. Je les enviais. Ils faisaient parti de mon quotidien, pas un seul jour ne passait sans que je ne vois l’une de leur tête se dessiner au coin d’une de mes feuilles. Les Maraudeurs. Fascination absolue. Une œuvre d’art. Le chef d’œuvre de trouble-fêtes. Des maniganceurs de mauvais goûts d’un prestige inégalable.
Ils représentaient tout ce que j’aimais, et à la fois, tout ce que je n’aimais pas. Ce qui ne faisait que les rendre plus attirants. On pouvait les haïr et les vénérer en même temps. Leurs contradictions ne faisaient que les magnifier. Au sein même du groupe qu’ils formaient, les différences s’entrechoquaient. L’un était farceur, quelque peu arrogent, à l’incroyable don de s’attirer des ennuies alors que l’autre était studieux et réservé. Tout comme un troisième était effacé et influençable, alors que le dernier était coureur de jupon et sûr de lui. Cela les rendait uniques. Ils étaient l’exemple même de l’amitié, de la loyauté, mais aussi de la tolérance et de la solidarité.
Mais bien sûr, ils étaient surtout populaires pour leurs blagues et autres farces qui menaient la vie dure aux élèves et professeurs de leur école.
Derrière chaque nom se cache une histoire, et certaines sont loin d’être enviables. D’un lourd secret à porter à une famille à supporter. Leur groupe était plus uni que jamais. Jusqu’à ce que la mort les sépare. Remus Lupin, Peter Pettigrow, Sirius Black, James Potter. Un lycanthrope, trois animagis. Un loup, un rat, un chien et un cerf.

Là était le problème. Du moins, mon problème.

Ils étaient les quatre sorciers les plus adulés de Poudlard, la célèbre école de sorcellerie dirigée par le plus grand directeur de son histoire, Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore. Tous quatre faisaient parti de la maison Gryffondor, connu pour accueillir les hardis et les courageux. D’excellents élèves au talent magique indétrônable. Doués en métamorphose, sortilège ou encore en potion. Ils passaient leur temps à jouer aux échiquiers sorcier, à la bataille explosive, à manger des patacitrouille ou des dragées surprises de Bertie Crochue. Ils pratiquaient même le quidditch sur leur balai volant et étaient capable de transplaner, autrement dit, de se téléporter. Bref, menait quasiment une vie de sorcier ordinaire.

Le problème ? C’est moi.


Derrière le nom d’Émy se cache une Moldue. A mille années lumière de la magie. Oui, moi, Émy, fan incontestée de J.K.Rowling, vouait un culte à des personnages de fictions qui n’existaient pas. Du moins, pas réellement. Le pire dans tout ça, c’est que je ne pouvais pas imaginer le faite qu’ils ne soient pas réels. J’étais persuadée qu’ils se cachaient, là, quelque part, dans les rues de Londres. La magie était réelle. Il y avait sur notre Terre des sorciers. Je me haïssais de ne pas en faire partie. Chaque jour, et dans chaque endroit où j’allais, j’ouvrais mon regard à un quelconque signe, quelque chose qui trahirait leur présence. Un hibou volant en pleine journée, des disparitions inexpliquées,… Aucune preuve véridique ne m’était encore apparue, mais je persistais à croire. Beaucoup de gens croient en des choses qu’ils n’ont jamais vues. Au Père Noël, en Dieu, par exemple.

Mon Dieu à moi avait un nom composé d’une couleur sombre et de l’étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Sirius Black. Dit Patmol. Je l’imaginais, lorsqu’il était jeune, grand, les traits fins, les yeux d’un gris insondable, les cheveux bruns en bataille dont les mèches lui tombaient sur les yeux, relevant tout son côté mystérieux. Un sourire éclatant, carnassier des fois, quand il scrutait ses nouvelles proies. Le regard malicieux, pétillant. Mais qui, au fond d’eux, cachait une immense souffrance. Sa famille. Sa famille et ses principes de Sang Pur que Sirius ne supportait pas. Depuis sa plus tendre enfance, il avait marqué sa différence. Depuis sa plus tendre enfance, il était rejeté par les personnes qui étaient censées l’aimer et le chérir. Au lieu de quoi, sa vie était un enfer. Les héros torturés étaient mes pires fantasmes. Sirius en était. Un rebelle se battant pour sa morale et son éthique. Pour des principes d’égalités. Il se battait pour ça. Pour montrer qu’il n’était pas d’accord, au lieu de baisser les bras et de faire comme si de rien était. Il était un exemple pour moi, un argument d’autorité, bien plus extraordinaire que Gandhi ou Mère Theresa.

Je passais mes journées à espérer l’entrapercevoir. Il était mon idéal. Mon alter-égo. Il m’était si familier, et pourtant tellement éloigné. Tout nous séparait. De la réalité à l’imaginaire. De la magie au commun des mortels. J’espérais qu’un jour, je le trouverai. Je m’en donnais la parole. Qu’il soit sorcier ou non, je trouverai mon Sirius.

Oui, je l’avoue, j’étais ridicule.

Comment le grand, beau et courageux Sirius Black s’intéresserait à une fille comme moi. Je ne ressemblais en aucun cas aux mannequins des magasines. Je n’étais ni belle, ni grande, ni doter d’une forte poitrine, et n’avait pas non plus d’incroyables yeux bleus. Au lieu de ça, certes je n’étais pas non plus laide, mais j’étais petite, d’un châtain caramel, et les yeux marron chocolat au lait façon Lindt. En plus de ça, je ne pratiquais ni du fitness, et ne m’habillais pas avec le dernier Jean Paul Gauthier à la mode. Non. J’étais une skateuse. Une pure et dure, de la tête au pied. Et j’assumais, car j’aimais plus que tout porter des longues vestes colorées et les assortir avec chaussures et casquettes. J’emmenais mon skate et mon appareil photo partout. Ils étaient ma philosophie. Avec Sirius bien sûr.
Je suis sûre que vous devez me prendre pour une fille paumée amoureuse d’un gars fictif. Et que vous vous attendiez sûrement que je dise « oui, je l’avoue, j’étais ridicule. Sirius Black n’existe pas. », cependant, jamais, au grand jamais, vous n’entendrez ces mots sortir de ma bouche.

Je suis née un certain treize juin 1995, je suis donc Gémeaux. Le dessin, la photographie, le skate, Sirius, Les Maraudeurs plus généralement, faisaient parti intégrante de ma vie. Je n’avais ni frère ni sœur. J’étais actuellement en classe de première littéraire dans le plus merveilleux lycée de la terre dans un coin paumé au bord de la mer méditerranée. J’adorai aller en cours et retrouver ma classe et mes professeurs qui étaient tout simplement géniaux. C’était un soulagement pour moi de les retrouver et d’enfin quitter la maison où les rapports avec mes parents étaient quelque peu… tendus. Même si je dois bien l’avouer, j’avais parfois l’impression de ne pas être à ma place. Une sorte de malaise.

Vous l’aurez compris, je suis assez… bizarre.


Avant toute chose, j’aime aussi faire des farces à mes amis, rigoler, passer des soirées au bord de l’eau, manger des chamalows et des cookies, mettre des sarouels, me décoiffer, dormir, passer des heures devant l’écran de mon ordinateur, lire… Enfin bref, tant de choses. J’étais assez lunatique, je dois l’avouer. Des fois, un petit rien pouvait me foutre en rogne. Mais je n’étais pas non plus méchante, attention.

Le principal à savoir, c’est que mon nom est Émy, que j’ai seize ans, et que je suis totalement accro à Sirius Black.


Dernière édition par Éven A. Carter le Mer 3 Avr - 16:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 20 Mar - 22:43

Voila le chapitre 1 ! C'est un chapitre "présentation" c'est pour ça qu'il est court et qu'il ne se passe rien !
J'attends vos critiques Wink


Chapitre 1. Une vie de Moldue presque normale.

Je sentis un coude s’enfoncer dans mes côtes, laissant apparaître une grimace de douleur sur mon visage. Je lançai un regard noir à Antoine, mon voisin de table. C’était un intello, bien trop sérieux à mon goût. Ce dernier jeta un vif coup de tête en direction de la prof. Elle me fixait depuis quelques minutes apparemment. Je m’enfonçais dans mon siège en prenant un air renfrogné. Cela lui fit décrocher un sourire, mais elle ne releva pas et continua son cours. Elle m’adorait, en même temps. J’étais bilingue depuis que je savais parler, merci à mamie Georgia, londonienne. Donc la plupart du temps, elle laissait passer quand je m’évadais de son cours pour retrouver celui de la magie, que je retrouvais lorsque je dessinais des petits Sirius entre les lignes de mes feuilles.
Je soupirai. J’adorais cette matière et cette prof, mais je devais avouer que j’avais une capacité de concentration aussi élevée que peu l’avoir une petite cuillère. Surtout lorsque que j’avais un crayon et une feuille sous la main. Mon ventre se mit à gargouiller. J’étouffai un petit rire. Oui, réaction infantile, je vous l’accorde. Je vis Antoine lever les yeux au ciel, blasé.

« Il est quelle heure ? lui demandai-je en chuchotant.
- L’heure de t’acheter une montre. Midi moins vingt, répondit-il après avoir jeté un coup d’œil à sa montre suite à mon regard de braise.
- Haan, mais j’ai faim moi ! Blâmai-je.
- T’as toujours faim, Émy, me fit remarquer Julia.
- Oui, et alors, hein ? Fis-je en croisant les bras sur mon ventre pour cacher un nouveau bruit disgracieux. »

J’étais d’humeur massacrante quand j’avais faim. L’hiver, c’était encore pire. Mais cela amusait mes amis, qui n’hésitaient pas à me charrier. Gentiment bien sûr. Je regardai les élèves autour de moi. Julia était assise devant, et me lança un regard amusé. Je lui tirai la langue de façon puérile et elle leva les yeux au ciel. Je baillai, d’une façon extrêmement discrète, qu’est ce que je m’ennuyais ! Je continuai de faire mon inspection, cherchant une chose à faire pour m’occuper. Je croisai alors le regard de Jamie, et un sourire s’étira sur mes dents blanches. Ce dernier me fit un grand coucou indiscret de sa main en ma direction. Je secouai la tête de droite à gauche, m’empêchant de rire. Je le vis soudain regarder quelque chose derrière moi, une horrible expression sur le visage. Un sourcil haussé, et l’autre froncé, une grimace de dégoût, comme s’il avait vu un truc abominable. Je me retournai alors, et explosai de rire. Clarisse Harington était en train de remettre son soutif sous le nez de Maël, mon meilleur ami, dont elle était éperdument amoureuse. Enfin, ça m’étonnerai qu’une arriérée comme elle puisse ressentir un sentiment si noble, c’était comparable à un scrout à pétard qui s’était entiché d’une licorne. Même si Maël n’était pas une innocente créature comme aurait pu supposer ma comparaison. C’était l’idée, quoi. Enfin bref. Bien sûr ce n’était pas réciproque. Elle se penchait sur lui et le collait, alors que ce dernier, qui essayait de son mieux d’échapper à ce contact, nous envoyait un regard qui semblait demander grâce. Mon rire avait amené le silence dans la salle. Clarisse me lança un regard furieux. Je lui rendis un magnifique sourire. Puis je me rendis compte d’un petit truc. Nous étions en cours d’anglais. Je déglutis en tournant la tête lentement. Très lentement. Mme Jordan leva les yeux au ciel et soupira.

« Émy, je veux bien être gentille, mais ce ne sera pas le cas de tous les professeurs. Si vous imposer un plan de classe afin de vous dispersez ne suffit pas, certains iront le rapporter, et je ne pourrais rien contre la décision du proviseur de vous dispatcher dans différentes classes. Je ne crois pas que c’est ce que vous souhaitiez, alors, s’il vous plait, calmez-vous, tous. »

Je grimaçai, son ton était sans appel. Le directeur nous avait à la bonne. J’entendis un pouffement à ma gauche. Je me tournais rageusement vers mon voisin.

« Qu’est c’qui t' fais rire, l’binoclard ? Raillai-je hargneusement.
- Émy ! S’exclama Mme Jordan sur un ton de reproche. »

Jgestes, ils nous arrivaient de faire quelques blagues futiles par ci par là (attacher des lacets entre eux, ou à la e grognai. Quelle idée, aussi, de me mettre avec mon absolu contraire, hein ? Ce plan de classe était d’une débilité inouïe. J’avais hautement protesté à sa mise en place, notamment sur le fait que ça allait aussi punir les « pauvres non coupables qui devront nous supporter alors qu’ils n’ont rien fait »… Mais ça n’avait pas marché, à mon grand désespoir. Arf, on n’était pas si horrible quand même ! OK, on s’envoyait des avions en papiers, des petits mots secrets, on communiquait par de grands chaise, par exemple), ou d’exploser de rire, mais ce n’était pas comme si on séchait les cours, ou qu’on parlait mal aux professeurs. Les gens n’ont aucun humour. Le cours avait repris, et je n’ouvris pas la bouche jusqu’à ce que la sonnerie annonçant la pause de midi retentisse. Ô libération ! Nous fîmes les premiers à sortir.

Si vous vous demandez qui est le « on » et le « nous » dont je parle, je vais éclairer votre lanterne. Notre classe est composée de trois types de personnes. Les « Tasses de Thé », donc les premiers de la classe, qui ne pensent qu’aux devoirs et qu’à leurs notes, leurs principaux ennemis : les « Hippies », où sont réunis les rigolos qui ne prennent pas vraiment au sérieux les études, et les « Lambdas » qui assistent aux conflits sans en prendre part et mènent leur petite vie sans que personne ne s’en soucis. Comme vous l’aurez peut être constaté, je fais partie du groupe des Hippies. Il était donc composé de Maël, Jamie, Julia, Johan, ainsi que Joss (en faite, il s’appelle en réalité Josselin, mais bizarrement il déteste son prénom, je ne vois pas pourquoi) et Benji (Benjamin quoi) qui n’étaient pas dans notre classe. La principale attaque de la part des Tasses de Thé était les rapportages aux professeurs du style « madaaame, Émy a collé du scotch dans le dos de Julien ! » ou encore « monsiiiieur, Maël et Jamie sont en train de parler, ils m’empêchent de travailler ! ». C’était pitoyable. Nous, nous faisions toujours dans l’originalité, au moins. C’est peut être ce qui nous a valu quelques heures de colles, et de fortes remontrances de Monsieur Ducros, le proviseur. Mais bon, il faut faire des choix dans la vie ! Et nous avons choisi de vivre nos années lycées comme les meilleures années de notre vie. C’est un choix comme un autre. Bref, fin de la parenthèse.

Nous volâmes jusqu’au bâtiment du self, moi en tête poussée par l’appel inexorable de la nourriture. Et oui, pour moi, ce n’est pas le redbull qui donne des ailes mais mon ventre. Discrètement, je remontais la queue qui s’allongeait devant l’entrée du réfectoire, toujours suivie de mon groupe d’amis. Les gens que nous doublions nous jetaient des regards noirs, mais n’osaient rien nous dire bien sûr, pas à nous. Sans que personne ne s’en aperçoive je jetai des regards discrets à chacun d’eux : qui sait, peut être que mon Sirius était en faite juste sous mes yeux !


Dernière édition par Éven A. Carter le Jeu 21 Mar - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flora N. Carrow
Faucheuse des coeurs
Faucheuse des coeurs
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 1110
Messages : 1990

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Haley N. Lanoe
1er année


élève : Nathan Contreras
animal : chat : Mysti
1er année

Gallions: 791 (H)/148 (N)

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 20 Mar - 22:57

Continue je te prie.

Un mot: J'adore.


Les Nobles  & Fiers Centaures Vaincront.
Ainsi que les Clairvoyants & Intelligents Fléreurs.


De la pire espèce


Je Suis Mariée à Mione G. Loulou, Et Je L'aime. 
Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 21 Mar - 13:23

Merci petite Flore Very Happy Wink
Je vais m'atteler à écrire le chapitre 2 Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Greendal
Manitou suprême
Manitou suprême
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 26021
Messages : 19393

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: prof : Mr Erwan D. Sokar
Animal : Chat Siamois : Seth
Augurey : Garuda
Directeur

élève : Zephyr Greendal
Animal : Harfang noir : Falco
1er année

Gallions: 850/226 (prof)

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 21 Mar - 16:00

C'est sympa comme petite histoire xD original de faire du narrateur une narratrice quand on est un garçon x)
En tout cas elle adore Sirius et elle a raison ^^ même si j'adore que le proviseur les a à la bonne alors qu'ils se sont pris pleins d'heure de colle dans ton texte xD c'est marrant ! Bref continu !


Envois mes Hiboux si besoin Invité 
© Sirius 

"Cheers!"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lolotie.deviantart.com/
Anaëlle Black
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 3513
Messages : 286

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 21 Mar - 21:05

Moi aussi j'adore !! C'est vraiment cool ! j’attends la suite avec impatience !


signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alétheïa McCarthy
Créature imposante
Créature imposante
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 5088
Messages : 1748

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 21 Mar - 21:26

Bon, bon, je suis un peu déçue, où est Sirius ?!!

L'entrée en matière est sympathique, j'aime bien ton personnage, même si toute mon affection a été volée par celle qui se remonte le soutif ! (ça me rappelle les filles qui s'épilaient les pattes à la pince pendant les cours en seconde...) So sex...

J'attends vraiment la suite, parce qu'après des mois de silence, ça nous laisse un peu sur notre faim (et oui c'est dur la vie d'écrivain, toujours à devoir accuser les critiques des gens pas contents !!).

Sinon, je te trouve un peu rude avec le principal. Après tout, c'est tous les jours qu'il se décarcasse !
(c'était la blague pourrie du soir, bonsoir)


ONETWOTHREE DEATH!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 21 Mar - 21:35

Merci tout le monde Very Happy

Merci Alé pour ton avis Smile

Si j'ai fais un chapitre aussi court, outre parce que c'est une simple présentation, je compte poster plus souvent Wink
Pour Sirius il sera très présent dès le deuxième chapitre !
C'est pas finit avec Clarisse et il y aura d'autres actions so sex comme tu dis Razz

Et oh oui pauvre proviseur ! *sifflote*
Revenir en haut Aller en bas
Kavalier Catogan
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4281
Messages : 254

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Ven 22 Mar - 17:26

Wow !!! trop cool !! I love you
je trouve ça vraiment bien !!!! ça me donne envie de lire la suite tout de suite ! Razz
c'est vrai que c'est super drole avec clarisse, et ton intello lol!
je trouve aussi ton perso vraiment cool !
j'attend avec impatience la suite !!

good luck


"Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ?
Craignez plutôt
POUSSE-RIKIKI
le constipateur magique qui vous prend au tripes !"


Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Lun 25 Mar - 21:40

Merci beaucoup Kavalier c'est très gentil de ta part d'avoir lu Very Happy
J'essaye de me dépêcher à écrire la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kavalier Catogan
Apprenti prédateur
Apprenti prédateur
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 4281
Messages : 254

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Mer 27 Mar - 14:44

De rien !
t'es trop fort mec !


"Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ?
Craignez plutôt
POUSSE-RIKIKI
le constipateur magique qui vous prend au tripes !"


Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 28 Mar - 20:43

Ahaha merci ^0^

NEWS !!! En attendant le chapitre 3 et pour m'excuser des petites absences que je vais avoir le temps que mon wiifi remarche (saleté ><) voici le portraits des personnages principaux ^^ ! Et oui j'ai bien travaillé Wink et en plus, le chapitre 3 est quasiment terminé ! Héhé Cool

Donc !






Voili voilou, comme ça vous pouvez mettre un visage sur quelques personnages Very Happy
Ce sont des portraits fais assez vite, j'espère qu'ils vous plairont tout de même Wink
A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Flora N. Carrow
Faucheuse des coeurs
Faucheuse des coeurs
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 1110
Messages : 1990

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Haley N. Lanoe
1er année


élève : Nathan Contreras
animal : chat : Mysti
1er année

Gallions: 791 (H)/148 (N)

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 28 Mar - 21:11

Les filles ya pas de brunes! C'est jolie les brunes ow u_u
J'aime trop Maël (Même si il fait assez sombres et tout (Maël c'est toujours le beau garçon de toute façon, dans LOL il est joué par Jeremy Kapone *o* Comment ça aucun rapport?))
Tu dessine vraiment Bien j'adore ^^
Love ta Fanfic <3


Les Nobles  & Fiers Centaures Vaincront.
Ainsi que les Clairvoyants & Intelligents Fléreurs.


De la pire espèce


Je Suis Mariée à Mione G. Loulou, Et Je L'aime. 
Revenir en haut Aller en bas
Éven A. Carter
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 3456
Messages : 70

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Jeu 28 Mar - 22:21

Bien sûr que c'est jolie les brunes j'ai jamais dis le contraire Smile
Je voulais faire Julia brune à la base, mais ça rendais pas bien sur elle, donc ça sera pour un autre perso Wink
Puis Clarisse en bonne minipouffe j'étais obligée de la faire comme ça XD
Oulah j'avais pas fais le lien pour Maël XD Y'a bien que des filles pour penser à ça Wink
Merci en tout cas c'est gentil petit fleure ^^
Revenir en haut Aller en bas
Alétheïa McCarthy
Créature imposante
Créature imposante
avatar

Maison : Poufsouffle
Empreintes : 5088
Messages : 1748

MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    Ven 29 Mar - 4:58

Oh du nouveau ici !
Je n'ai qu'une chose à dire, je suis absolument outrée que tu n'aies pas dessiné le soutient-gorge de Clarisse (ou au moins la bretelle quoi >_<) !! XD


ONETWOTHREE DEATH!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique d'une accro à Sirius Black.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique d'une accro à Sirius Black.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Casting] Sirius Black jeune !!
» casting ==> Sirius Black ado !
» Sirius Black le grand le beau (et ses 124 titres) se présente !
» STAR ACE - HARRY POTTER - SIRIUS BLACK
» HP - Dédale - Sirius Black/Severus Snape - PG-13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt-Interdite ::  :: Fanfictions/Fan Arts/créations :: Fanfictions-
Sauter vers: