Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresMémoire de la forêt (wikiki?)S'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
La coupe d'Août est remportée par les HIPPOGRIFFES
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 Dad-Rose x Scorpius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Dad-Rose x Scorpius    Dim 28 Oct - 15:56

Salut je vous présente une mes fanfictions. C'est Rose x Scorpius j'aime beaucoup la nouvelle génération

Titre: Dad
Resumé : » 'Rose Weasley a 20 ans,travaille au ministère et sort avec un ancien camarade de Poudlard. Tout se passe bien jusqu'au jour où elle découvre qu'elle est enceinte...Mais elle ne sait pas qui est le père. Son actuel petit-ami Ben ou son ex scorpius Malfoy

Chapitre 1

Scorpius Malefoy était âgé de 20 ans. Ses cheveux blonds étaient longs et bouclés, son visage pale et mince. Il était attrapeur pour l'équipe d'Angleterre et jouait à l'année dans le club West Cost. Un club très réputé. Il voyageait dans de nombreux pays pour les championnats ou matchs amicaux.Il séjournait actuellement au Canada avec le reste de l'équipe. Ils devaient affronter l'équipe locale dans quelques heures.

Scorpius s'était isolé dans sa chambre d'hôtel. Allongé sur le lit, il soupira. Rose Weasley occupait ses pensées. Il l'avait vue pour la première fois dans le Poudlard Express. Elle était assise en face de lui .Ses yeux ne croisèrent pas les siens ce jour –là. Le choixpeau l'envoya à Serpentard, elle fut envoyée à Gryffondor. Elle ne remarqua pas ses yeux qui la suivaient. Il aimait la regarder dans la Grande salle ou l'observer travailler à la bibliothèque. Ce fut pendant le deuxième cours de potion qu'elle lui a adressa la parole pour la première fois. Il était perdu. Elle lui proposa son aide avec un sourire. Depuis ce jour, ils ne perdaient plus une occasion de marcher ou discuter dans les couloirs entre les cours. Ils commencèrent à s'échanger des sourires dans la Grande Salle. Scorpius ne perdait aucune occasion de se rendre à la bibliothèque pour faire ses devoirs avec elle. Au fil des années, il avait appris à aimer ses cheveux roux, ses taches de rousseur, la couleur noisette de ses yeux. En 7eme année, ils sortirent ensemble ; mais à la fin de l'année, ils se séparèrent après une dispute. Ils s'étaient cependant revus pendant plusieurs mois avant de rompre une nouvelle fois. Rose travaillait en Angleterre au Ministère comme sa mère. Scorpius l'aimait toujours et il regrettait d'être parti. Mais c'était bel et bien fini, il savait que Rose sortait maintenant avec Benjamin James, un ancien camarade de classe et un vieil ennemi à lui. Il soupira puis se leva. Il décida d'aller boire un verre dans le pub d'à côté. Rose Weasley riait, entourée de ses amis aux Trois Balais. Elle était assise avec Jenny Londubat, Albus Potter, Simon William, Donna Macanden , Marshall Richards, Mélissa Scott, sa meilleure amie, et Benjamin James, son petit ami. Ils venaient de terminer le boulot et chacun voulait se détendre par ce début de week-end.

- Ce vieux croûton de Mr Phil m'a donné encore plus de travail cette semaine, se plaignit Simon. Simplement parce que je n'avais pas fini ce qu'il m'avait demandé.

- Je t'avais bien prévenu… Tu as bien de la chance qu'il ne t'ait donné que du travail supplémentaire, dit Marshall. Il paraissait de bonne humeur aujourd'hui.

- Oui, et j'en connais la cause, annonça Mélissa avec un petit sourire en se tournant vers Rose. Notre patron est d'aussi bonne humeur à cause de ta mère, Rose.

- Ma mère ? répéta Rose, étonnée et à moitié amusée.

- Oui, tu aurais dû le voir tout à l'heure dans le bureau de ta mère… le pauvre, il a fait tomber tout ce qui se trouvait devant lui… En fait, je crois que ta mère lui faisait des compliments sur son travail…

- Oui, c'est vrai ! s'exclama Albus à son tour. J'étais avec elle, c'est lorsque nous sommes allés déjeuner au restaurant Moldu d'en face…

- Ce vieux crapaud aurait un faible pour ta mère ! lança Jenny en éclatant de rire.

- Je n'en sais rien… En revanche, il n'aurait pas intérêt à se trouver en face de mon père, il le réduirait en morceaux… La seule chose positive, c'est qu'on ne verrait pas sa tête de crapaud avant de nombreux mois.

Tout le monde éclata de rire. Rose fut soudain prise de vertige et de nausées. Elle avait l'impression d'avoir la tête qui tournait. Elle se leva précipitamment en s'excusant, disant qu'elle devait aller aux toilettes. Elle se dirigea rapidement vers une cabine, avant de se mettre à vomir pendant plusieurs minutes. Lorsqu'elle sortit, elle s'agrippa au lavabo. Rose observa son reflet dans le miroir. Son visage était blanc comme un linge ; elle ressentait toujours d'horribles nausées. Mélissa entra dans les toilettes.

- Rose, ça va ? demanda Mélissa d'une voix inquiète. Tu as l'air toute pâle… continua-t-elle en se penchant vers son amie.

- Oui, la rassura Rose. Je suis juste un peu fatiguée… j'ai sûrement dû avaler quelque chose qui ne passe pas, en plus. Je crois que je vais rentrer…

- D'accord, je te raccompagne, proposa Mélissa.

- Non, répondit Rose d'une voix catégorique. Albus était supposé te raccompagner, alors ne te fatigue pas pour moi. Je vais rentrer avec Ben. Et pas la peine de protester, reprit-elle en la voyant ouvrir la bouche.

- D'accord, merci, remercia Mélissa avec un sourire.

Elles retournèrent s'asseoir avec les autres. Les garçons parlaient de Quiddittch. Jenny faisait des signes à un garçon en face. Donna, elle, observait le bar d'un air rêveur, bizarrement similaire à celui de sa mère.

- Bon, les amis, il se fait tard, lança Mélissa. Il est temps pour moi de rentrer… Albus, tu n'as pas oublié ta promesse de me raccompagner ?

- Bien sûr que non, dit-il avec un sourire en se levant.

Il posa la veste de Mélissa sur ses épaules.

- Bonne nuit, tout le monde, adressa Mélissa en faisant un signe de la main aux autres.

- Salut, dit Albus à son tour en enfilant sa veste.

- Rentrez bien, les tourtereaux ! lança Simon en leur adressant un clin d'œil.

Mélissa se mit à rougir légèrement. Albus lui attrapa la main et ils sortirent tous les deux du pub. Rose les regardait avec un sourire. Elle connaissait Mélissa depuis ses onze ans. Elle avait toujours su qu'elle avait le béguin pour Albus. C'était la même chose de son côté, même s'ils n'avaient encore rien officialisé. Ils semblaient filer le parfait amour. Rose regarda sa montre, il était 22h. Elle n'avait pas vu le temps passer. Brusquement, elle se sentit assez étourdie. Peut-être était-ce à cause de ses quelques verres de Whisky Pur Feu.

- Ca va ? interrogea Ben d'un air inquiet en fronçant les sourcils.

- Oui, répondit Rose, un peu gênée. Je crois que j'ai besoin d'aller me reposer… Je vais rentrer aussi. En plus, demain, je dois terminé des dossiers…

- Quoi, tu travailles aussi le week-end ? s'indigna Simon.

- Hé ouais, lança Rose. Je ne suis pas paresseuse comme toi !

Simon lui tira la langue. Ils souhaitèrent bonne nuit à tout le monde avant de sortir du pub. L'air nocturne était frais. Rose attrapa la main de Ben et transplana devant chez elle. Elle avait loué un appartenant il y avait quelques mois maintenant. Ses parents n'avaient pas été très enchantés qu'elle quitte le nid familial, mais elle avait réussi à le leur faire accepter.

Elle entra, suivie de près par Ben. Son appartement était joli et spacieux. Grâce aux immenses fenêtres orientées au sud, il était inondé de lumière et les murs étaient recouverts d'un élégant papier peint à fines rayures or. Ben s'installa sur le canapé du salon avec Rose. Elle ne savait pas ce qu'elle avait. Elle était à nouveau parcourue de nausées.

- Ca va, tu es sûre ? insista Ben à nouveau de sa voix inquiète.

- Oui, mentit Rose en évitant le regard de Ben

Il lui adressa un sourire et l'embrassa.

Scorpius avala d'un trait son sixième verre de Bièraubeurre. Se noyer dans ses verres ne parvenait pas à le faire se sentir mieux. Il repensait à son sourire, son visage constellé de taches de rousseurs. Il secoua la tête, il ne devait plus penser à elle. Il posa son regard sur les filles du bar. Aucune ne l'intéressait. Il n'avait pas eu l'occasion de sortir à nouveau avec une fille depuis sa rupture. Il n'en avait eu aucune envie. Il sortit de sa poche des pièces de monnaie qu'il posa sur le comptoir. Une jeune femme élancée avec de longs cheveux bruns et des yeux bleus s'approcha de Scorpius.

- Salut ! lança-t-elle. Jessica Brown.

- Salut, répondit Scorpius. Je m'appelle Scorpius Malefoy… Honnêtement, je ne vous conseille pas de vouloir passer la soirée avec moi… je suis terriblement ennuyeux, ces temps-ci.

- Ce n'est pas grave, je prends le risque Si on buvait un verre proposa –elle

- Pourquoi pas, après tout ?

Le lendemain, Rose fut réveillée en sursaut par un bruit provenant du salon. Ben, allongé près d'elle, était toujours profondément endormi. Elle enfila le tee-shirt de Ben puis sortit en silence. Elle trouva Mélissa assise dans la cuisine. Elle mâchonnait un toast .

- Salut, lança-t-elle en mordant dans son toast. Je suis désolée… je suis juste passée grignoter …quelque chose. Je ne voulais pas te réveiller.

- Ce n'est pas grave, lui assura Rose en prenant place près de Mélissa. Alors, tu sembles avoir passé une bonne soirée avec Al, hier, lança Rose avec un sourire.

- Oui… hier, Albus m'a envoyée au septième ciel, raconta une Mélissa légèrement rougissante.

- Ah oui… je pense que je pourrais bien me passer des détails de notre petit prodige Potter, lança Rose d'un air narquois.

- Bon, je dois y aller… j'ai promis à ma mère de passer tôt aujourd'hui, expliqua Mélissa. Tu comprends, pour l'anniversaire de la mort de mon père… même si ca fait deux ans qu'il est mort … ce n'est toujours pas facile surtout pour ma mère et moi aussi

- Oui… dit Rose en lui donnant une petite tape au dos …

-Merci … Bye ! dit Mélissa avant de disparaître en transplanant au milieu de la cuisine.

Rose se prépara une tasse de café et se beurra des toasts grillés. Benjamin apparut près d'elle. Il posa un doux baiser sur ses lèvres.

- Bonjour, toi.

- Salut, répondit Rose en posant sa tasse de café sur la table. Tu as bien dormi ?

- Comme un bébé, confia-t-il. Je crois que je le dois à une certaine demoiselle, dit-il en l'embrassant à nouveau. Si tu ne fais pas attention, je ne pourrais plus me passer de toi…

- Ah oui ? Je pensais que tu ne pouvais déjà plus te passer de moi, dit-elle en enroulant ses bras autour de son cou. Je pense qu'il faut y remédier…

- Je t'aime, Rose…

- Moi aussi… mais je dois aller au bureau. Mr Phil compte sur moi pour déposer mon rapport lundi à son bureau. J'aurais des ennuis si je ne le terminais pas aujourd'hui… mais je te promets de revenir vite m'occuper de toi.

- J'espère bien ! lança Benjamin. Moi, je vais rentrer. A plus, je t'aime !

Benjamin disparut de la même manière que Mélissa quelques minutes plus tôt. Rose alla se préparer avant de se rendre au Ministère. Elle travailla jusqu'à 21h, et dans un soupir de soulagement elle rentra chez elle.

Plusieurs semaines s'écoulèrent, et tout aurait pu être parfait pour Rose si ces horribles nausées ne revenait pas sans cesse. Elle décida de se confier à Mélissa à l'heure du déjeuner.

Tu dois avoir mangé quelque chose qui ne passe pas, la rassura Mélissa. Ne t'inquiète pas, il m'est arrivé la même chose lorsque mes parents m'ont fait manger dans un horrible restaurant chinois…

-Mélissa, interrompit Rose d'une voix brusque, ce n'est pas quelque chose qui ne passe pas parce que ça fait plusieurs semaines… que je me sens mal…j'ai pensé que s'était rien d'alarmant et c'était inutile d'aller voir un médecin …

-Eh bien… je ne sais vraiment pas, dit Mélissa en haussant les épaules. Tu devrais peut-être aller voir un médecin

-oui ..tu a raison approuva Rose

Le visage de Mélissa visage devint soudain blême.

- Qu'est-ce qu'il y a ? demanda Rose, inquiète, en fronçant les sourcils. Pourquoi diable tu fais cette tête-là ? interrogea-elle.

- Rose, je peux te poser une question ? questionna Mélissa d'une voix hésitante en fixant son amie, le visage toujours aussi blême.

- …Oui…?

- Utilises-tu le sortilège de contraception ? demanda Mélissa d'une voix lente.

- Eh bien, oui… je me souviens juste de ne pas l'avoir fait lors de notre première fois à moi et Benjamin… mais pourquoi tu me…

Rose interrompit sa phrase ; son visage changea de couleur. Elle était livide. Son cœur cognait contre sa poitrine.

- Tu penses que je suis peut-être enceinte ? Non, non, non…

Elle s'assit sur la chaise la plus proche. Elle était à nouveau prise de nausées et de vertiges. Mélissa prit place à côté d'elle.

- J'ai bien peur que si, Rose… Tes symptômes correspondent exactement à ceux d'une femme enceinte, déclara Mélissa. Mais il faudrait d'abord faire le test, et ensuite on verra…

- Oui… je pense qu'on pourrait aller le faire maintenant…on pourra utiliser un test des Moldu …ils sont simple et rapide Je sais qu'il existe des potions chez les sorciers, mais ce serait trop long à faire… il y a une pharmacie en face de la maison de mes parents …

-Oui, approuva Mélissa, allons-y.

Elles transplanèrent devant la maison des parents de Rose. Elles se rendirent d'abord à la pharmacie acheter le test puis et pénétrèrent grâce à la clé de Rose. Il n'y avait apparemment personne à l'intérieur. Rose et Mélissa montèrent à l'étage dans la salle de bain. Vingt minutes plus tard, Rose se tenait debout près de la porte, nerveuse. Mélissa s'était assise sur le rebord en fixant le test posé sur le lavabo. Rose se mit à tourner en se mordant une lèvre.

- Ne panique pas, la rassura Mélissa. Peut-être qu'on se trompe… et si ce n'est pas le cas, sache que tu n'es pas seule, je suis là quoi que tu décides. Tu auras aussi tes parents tous les autres… A ton avis, quelle sera la réaction de Ben ?

- Je te remercie, lança Rose même si je doute que mes parents soient très enchantées par la nouvelle, et pour la réaction de Ben, je l'ignore complètement… on n'a pas vraiment abordé le sujet…

Rose eut soudain l'impression d'avoir reçu un coup sur la tête. Une pensée surgit brusquement dans sa tête. Elle avait commencé à passer ses nuits avec Ben récemment. Avant lui, elle s'était remise avec Scorpius. Ils étaient restés plusieurs mois ensemble avant qu'ils se séparent à nouveau et qu'elles sortent avec Benjamin. Elle se mordit la lèvre d'un air paniqué en se souvenant qu'elle n'utilisait pas toujours le sortilège lorsqu'ils sortaient ensemble. En plus, elle n'avait jamais parlé de sa relation avec lui à ses parents, contrairement à Ben qu'ils connaissaient bien.

- Qu'est-ce qu'il y a ? s'empressa de demander Mélissa d'un air interrogateur.

- Eh bien… j'ai commencé à passer mes nuits avec Ben il n'y a pas si longtemps… avant lui je m'étais à nouveau mise avec Scorpius en se moment là …je n'utilisait pas toujours les sortilèges de contraception …

-Scorpius Malefoy ! s'exclama Mélissa. Tu es en train de me dire que tu… tu n'utilisais pas le sortilège avec lui ? poursuivit-elle, indig, je le faisais, mais pas toujours… j'étais si heureuse d'être à nouveau avec lui …je pensais que ca aurait vraiment pu marcher entre nous confia Rose en soupirant une idée stupide …Je ne sais pas si c'est possible qu'il soit le père

-Oh si …il n'a pas longtemps que vous etes séparer… répondit Mélissa. Mais je pensais que toi et Scorpius auriez été un peu plus prudents et malins…

Elle détourna la tête vers le test.

- C'est fini.

Rose détourna la tête en prenant une profonde inspiration. Elle avait l'impression que son cœur avait cessé de battre. Les membres de son corps tremblaient légèrement.

- Rose ? Le test est positif, Rose…

Elle attrapa le test. En effet, Mélissa avait raison. Elle s'assit sur le rebord du lavabo, le teint livide. Elle était enceinte. Son esprit était complètement brouillé. Mélissa posa une main réconfortante sur son épaule. Soudain, elles entendirent du bruit. Elles se levèrent puis se dirigèrent vers la source. C'était Hermione Weasley, une femme élancée avec des cheveux châtains bouclés, aux yeux noisette comme ceux de Rose.

- Bonjour lança Hermione

- Salut, répondirent d'une même voix Rose et Mélissa.

- Je ne pensais pas trouver quelqu'un… je suis venue avec Albus, je lui avais promis de lui prêter un livre.

Hermione fixa d'un air surpris le test de grossesse dans la main de Rose.

- Que faites-vous ici, au fait ? Rose, pourquoi tiens-tu un test de grossesse ?

Mélissa et Rose échangèrent un regard, l'air paniqué.

Voici la fin du chapitre. J'espère que vous avez aimé ! Reviews positives et négatives, merci ce serait sympa. Je poste le prochain chapitre bientôt. Biz tout le monde


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Weasley
Créature de 2è cycle
Créature de 2è cycle
avatar

Empreintes : 3124
Messages : 77

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Jeu 1 Nov - 1:00

Severus c'est super bien tu a vraiment un don . Aucune remarque a part celle que je tes dites


Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Jeu 1 Nov - 1:19

Ma première reviews *_*
Merci beaucoup charlie. C'est gentil

Je modifirais médecin par guérisseu


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Dim 11 Nov - 19:50

Deuxième reviews Razz

Continue comme ça, c'est très bien Wink


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Jeu 15 Nov - 11:37

Merci beaucoup Astoria Smile


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Lun 17 Déc - 11:36

Salut je publie la suite. En espérant que vous apprecierais. Les reviews négative ou positive sont les bienvenus

Bonne lecture

Mélissa arracha d'un geste rapide le test des mains de Rose. Celle-ci la regarda, surprise.

- En... en fait, Mrs Weasley, je ne me sentais pas bien... commença Mélissa d'un ton nerveux.

Comprenant son intention, Rose lui agrippa le bras, les yeux écarquillés. Mélissa tourna la tête et la regarda, avant de lui tapoter la main d'un air encourageant. Rose secoua légèrement la tête de gauche à droite. Elle ne pouvait pas laisser Mélissa faire ça! Mais son amie fronça les sourcils, le visage résolu, avant de faire de nouveau face à Hermione.

- Rose a eu l'idée d'utiliser un test moldu pour voir si comme elle le pensait j'étais bien enceinte, mentit Mélissa. Et j'ai découvert que oui, Rose avait bien raison... je suis enceinte."

Eh bien, euh… félicitations. Qui est le… commença Hermione.

Elles entendirent soudain un grand « Bang ! » derrière elles. Elles se retournèrent et virent Albus. Il s’était évanoui. Rose le fixa d’un air paniqué. Mélissa se mordit la lèvre.

- …père, acheva Hermione.

Elle se précipita vers Albus, se pencha vers lui.

- Il est apparemment juste évanoui. Je crois que j’ai la réponse à ma question maintenant… Il faudrait le descendre et le mettre sur le canapé. Rose, va chercher un verre d’eau, s’il te plaît.

- D’accord.

Ron apparut devant eux en transplanant. Il regarda tour à tour Albus par terre puis Hermione près de lui d’un air déconcerté et inquiet en fronçant les sourcils.

-- Eh bien, commença Hermione en essayant de relever Albus, après avoir quêté du regard la permission de Mélissa, Albus s’est évanoui après avoir entendu Mélissa annoncer qu’elle est enceinte, expliqua Hermione en essayant de relever Albus.

- On dirait qu’il l’a plutôt bien pris ! lança Ron en éclatant de rire.

-- Ron, ce n’est pas drôle, répliqua Hermione en lui donnant une petite tape sur le torse. Aide-moi, il faudrait l’installer sur le canapé en bas.

- Oui, dit Ron en hissant Albus sur ses épaules.

Ils descendirent dans le salon où Ron posa Albus sur le fauteuil. Mélissa en profita pour se faufiler dans la cuisine. Rose lui attrapa la main après avoir bien pris soin de vérifier si ses parents étaient occupés avec Albus.

- Qu’est-ce qu’on fait ? s’exclama Rose. Je te remercie d’avoir dit que tu étais enceinte à ma place - même si c’est une idée stupide… Mélissa, je n’aime pas mentir à mes parents. Ils devront connaître la vérité… mais je ne suis pas prête à leur dire…

- Il faudra bien que tu le fasses. Pour l’instant, on s’occupe d’Albus, ensuite on verra pour le reste, dit Mélissa en attrapant le verre d’eau.

Elles retournèrent toutes les deux dans le salon où Albus était toujours inconscient sur le canapé. Ron demanda à Hermione de le suivre à l’étage en insistant qu’il avait une annonce très importante à lui faire. Hermione se résolut à le suivre.

Rose tapota doucement la joue d’Albus. Il ouvrit doucement ses paupières puis commença à reprendre lentement ses esprits. Mélissa lui adressa un faible sourire. Il se leva d’un bond sur le canapé en pointant Mélissa du doigt.

- Tu es enceinte !! s’exclama-t-il.

- Doucement, lança Rose en le faisant s’asseoir. Calme-toi. Mélissa n’est pas enceinte, c’est moi qui l’est. d’un autre côté, les tests de grossesse ne sont pas fiables à 100. trouve. Mélissa a juste dit que le test était pour elle lorsque ma mère m’a surprise.

- Et c’est rassurant de savoir que tu t’évanouirais si jamais je t’annonçais que je suis enceinte, lança Mélissa d’un air amusé.

- Quoi ?! s’exclama Albus en se relevant d’un bond du canapé, le teint légèrement pâle. Je ne sais pas quoi dire, dit-il en retombant sur le canapé. Comment tu te sens ?

- Eh bien, ça va, à part que je passe mon temps à avoir des nausées expliqua Rose

- Je suis désolé… Personne n’est au courant à part nous ? interrogea Albus.

- Oui. Je ne sais pas vraiment comment leur dire la vérité, expliqua Rose. Pour l’instant, je ne sais pas vraiment ce que je vais faire, soupira-t-elle en se penchant, les mains sur son visage.

Ron et Hermione réapparurent. Ils se placèrent tous les deux en face des autres. Albus, d’un air légèrement mal à l’aise, avala d’un trait son verre d’eau.

- Alors, tu as repris tes esprits ? dit Ron avec un sourire.

- Oui.

- Comment tu te sens ? demanda Hermione d’une voix inquiète en prenant place à côté d’Albus.

Oui, en fait, c’est un malentendu. Albus m’a entendue dire que je suis enceinte, mais il ne peut pas être le père. En fait, nous venons de nous mettre ensemble, expliqua Mélissa.

- Oui, approuva Albus d’un signe de la tête.

-Bon,il faut que je retourne au travail lanca Ron

- Nous aussi. Je ne pense pas que M. Phil sera content de vous voir en retard, dit Hermione en se levant. Mélissa, si tu ne peux pas travailler, tu peux aller te reposer.

-oui approuva Albus

Elles transplanèrent toutes les trois au Ministère. Rose n’arrivait pas à se concentrer au travail et décida de rentrer plus tôt. Une fois arrivée, elle s’allongea sur le lit d’un air songeur. Elle n’avait jamais été aussi anxieuse de sa vie. Elle était perdue et ne savait plus quoi faire. Elle repensait aux paroles de sa mère en caressant doucement son ventre. Elle savait qu’elle avait trois possibilités : avorter, faire adopter ou garder son bébé.

La première option amènerait beaucoup de « et si ». Elle savait qu’elle se poserait des questions sur ce qui se serait passé si elle l’avait gardé. Rose détestait l’idée d’avortement. Elle pourrait obtenir quelques congés durant sa grossesse. Ou travailler chez elle.

Le deuxième choix ouvrait les portes à son enfant à d’adorables parents qui ne seraient pas si jeunes, qui auraient plus d’expérience et qui pourraient s’occuper d’un enfant.

La dernière option était de le garder. La seule raison qu’elle avait trouvée pour cette option était parce qu’au fond, elle le désirait.

Rose ne se rendit pas au travail pendant plusieurs semaines Albus et Mélissa passèrent chaque jour après le travail pour voir comment allait Rose. Elle savait qu’ils étaient très inquiets pour elle. Rose éprouvait un sentiment de culpabilité en pensant qu’elle leur faisait tant de soucis. Elle ne supportait plus de se montrer froide et distante avec Ben. Il était perdu. Rose était de plus en plus mal à l’aise en présence de ses parents. Elle savait que quel que fût son choix, ses parents devraient être au courant. Elle était bien décidée à leur dire. Annoncer qu’elle était enceinte était déjà dur, mais le plus difficile était d’annoncer qu’elle ne connaissait pas vraiment le père et que les deux possibilités étaient Benjamin James ou Scorpius Malefoy.

Le dimanche, elle se prépara pour aller chez ses parents. Ils l’avaient invitée à déjeuner. Rose avait réussi à se défiler deux fois cette semaine. Ses parents se posaient déjà des questions, et elle savait qu’elle ne pouvait pas décliner une troisième fois.

Rose décida d’abord de passer voir Mélissa et transplana devant chez elle. Son amie ouvrit la porte et son visage changea de couleur en voyant Rose.

- Rose ! Salut, quelle bonne surprise ! s’exclama Mélissa.

- Salut ! lança Rose à son tour en regardant son amie, les sourcils haussés. Tu as l’air bizarre, Mélissa… C’est plutôt moi qui devrait faire cette tête.

- Oui, dit-elle en regardant derrière elle. Rose, tu ne voudrais pas qu’on aille prendre l’air ? Tu sais, je connais certains endroits géniaux…

- Mélissa, tu es vraiment étrange, dit Rose en la regardant, perplexe. Pourquoi tu ne veux pas que j’entre ? Si je dérange, je peux repasser plus tard après avoir parlé avec mes parents si je suis encore vivante…

-- Non, tu ne me déranges pas ! lança Mélissa. En fait, j’aime prendre l’air parfois pour me changer les idées, en plus c’est le bazar ici…

Rose entendit le fracas d’un verre. Elle regarda Mélissa d’un air suspicieux. Elle essaya d’entrer mais Mélissa lui barra le chemin.

- Pousse-toi.

- Tu ne veux vraiment pas marcher ? proposa Mélissa.

-non,je peux entrer ou tu veux que je repassa la porte

-vas entre lanca Mélissa en se poussant de la porte

Celle-ci semblait particulièrement nerveuse. Albus apparut avant d’être rejoint par un autre jeune homme. Rose devint livide. Elle reconnut ces cheveux blonds bouclés, un peu plus longs que dans son souvenir, ce visage pâle et mince. Scorpius se tenait debout devant elle.


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Dim 6 Jan - 0:40

Le chapitre 3

N'hesitez pas à laisser votre avis bonne lecture

Rose resta silencieuse pendant plusieurs minutes. Les battements de son cœur tambourinaient de plus en plus vite. La tension semblait palpable. Mélissa, mal à l'aise, regarda Scorpius puis Rose en se mordant la lèvre.

- Et si on allait chercher à boire ? proposa Mélissa en se tournant vers Albus.

Celui-ci, hébété, hocha la tête avant de jeter un dernier coup d'œil vers Scorpius et Rose qui semblaient ne pas les entendre. Ils s'éloignèrent tous les deux vers la cuisine.

Rose prit une profonde inspiration. Elle s'apprêtait à parler lorsqu'elle fut prise de nausées. La rouquine se retrouva dans ses bras la minute suivante, le teint écarlate. Son visage était tout proche du sien.

- Ca va ? demanda Scorpius.

- Oui, je te remercie, répondit Rose en redressant.

- Eh bien, quelles retrouvailles… Les plus renversantes de ma vie, lança Scorpius d'un air amusé et un sourire aux lèvres.

- Très drôle ! lança Rose en souriant à son tour.

-Je suis content de te revoir, dit finalement Scorpius. Comment vas-tu ? demanda le blond en s'asseyant sur le fauteuil le plus proche.

- Bien. J'ignorais que tu étais rentré en Angleterre…

- Oui, j'ai été convoqué par l'entraîneur de l'équipe d'Angleterre, l'informa Scorpius. Je vais avoir l'honneur de jouer aux éliminatoires nationales pour participer à la coupe de monde de Quidditch !

- C'est génial ! s'exclama Rose. Elle n'a lieu qu'une seule fois tous les quatre ans ! Je suppose que vous devrez beaucoup voyager.

- En effet, confirma Scorpius. Notre premier match aura lieu en Russie. Ce n'est pas très évident de devoir les battre sur leur propre terrain.

- Vous le ferez. Tu es un joueur génial, tu as toujours étonné tout le monde pendant les matchs à l'école… et puis tu as toujours dit que tu voulais être un grand joueur de Quidditch, tu as enfin ta chance…

Scorpius lui adressa un faible sourire. Rose ressentit une sensation étrange au creux de son estomac.

- Tu sais, en rentrant je n'étais pas sûr que tu voudrais me revoir si je revenais en Angleterre, expliqua Scorpius.

- C'est vrai que je t'en ai voulu pendant longtemps après notre rupture… mais j'ai trouvé ça moche de s'être séparés ainsi, chaque fois que j'y repensais.

- On fait la paix et on reste amis ? proposa Scorpius en tendant sa main à Rose qui la serra avec un pâle sourire.

Elle se demandait ce qu'il se passerait quand il découvrirait la vérité. Ses pensées furent interrompus par Mélissa et Albus qui réapparurent chargés de verres et de boissons. Ils furent soulagés de ne pas avoir assisté à une dispute.

Rose jeta un coup d'œil à sa montre. Elle était en retard pour le déjeuner. Elle se leva d'un bond.

- Tu t'en vas déjà ? demanda Scorpius, surpris et déçu à la fois. Tu ne peux pas rester encore un peu ?

- Non, je suis désolée, s'excusa Rose. Il faut vraiment que j'y aille, poursuivit-elle, je dois aller dîner chez mes parents, je devrais déjà y être !

- Ok, dit Scorpius. Je suis sûr qu'on aura une autre occasion de discuter !!

- Oui… Bon, il faut que j'y aille, sinon ça va mal aller pour moi !

- Tu me raconteras, chuchota Mélissa à l'oreille de Rose. Bonne chance !

- A plus ! lança Rose avant de transplaner devant chez ses parents.

Elle sonna à la porte. Son petit frère Hugo lui ouvrit. Il était grand et roux, son visage était constellé de taches de rousseur. Ses yeux étaient bleus. Hugo s'apprêtait à entamer sa dernière année à Poudlard.

- Tu en as mis du temps ! lança-t-il d'un air narquois. Tu as peut-être perdu le chemin de la maison, ironisa Hugo, le sourire aux lèvres.

- Très drôle, répliqua Rose en entrant à l'intérieur. Où sont les parents ? demanda-t-elle en regardant autour d'elle.

- En haut, répondit Hugo. Au fait, je te présente Vanessa Michael. Vanessa, voici ma grande sœur, Rose.

- Enchantée, dit Vanessa en lui tendant sa main.

- Moi aussi, répondit Rose en la serrant.

Rose releva la tête et aperçut ses parents qui descendaient. Elle embrassa son père, puis fit de même avec sa mère. Rose se dépêcha ensuite pour aider à mettre le couvert. La présence de ses parents la rendait toujours aussi mal à l'aise. Rose voulut aussi éviter le regard de sa mère qui semblait comprendre que quelque chose n'allait pas. Une fois la table prête ils s'installèrent tous à table. Le repas fut rempli de discussions et de rires.

Après avoir terminé de manger, Rose n'avait toujours pas abordé le sujet de sa grossesse. Ce n'était pas gagné et Rose savait que ça ne pouvait pas être aussi simple. Elle soupira puis jeta un coup d'œil au salon. Son père, sa mère, Hugo et Vanessa éclataient de rire autour d'un jeu moldu. Elle agissait comme une lâche, elle savait qu'elle devait les affronter directement.

- Hé, tu viens jouer ? proposa Ron à Rose en lui faisant signe de venir se joindre à eux.

- Euh… je dois aller dans la salle de bains, lança Rose. Mais commencez sans moi, je vous rejoindrai plus tard.

Elle monta rapidement à l'étage et se dirigea vers la salle de bains. Elle ressortit quelques minutes plus tard, le teint légèrement pâle. Elle ne voulait pas redescendre jouer avec les autres. Elle préféra s'isoler dans son ancienne chambre. C'était une petite pièce circulaire. Elle n'avait pas changé, songea Rose.

Elle s'allongea sur le lit avec des pensées confuses. Rose repensa à ses retrouvailles avec Scorpius et songea à Benjamin qu'elle n'avait pas arrêté de fuir depuis quelques semaines. Ses pensées s'évanouirent lorsqu'elle entendit taper à la porte. Ron entra dans la chambre, il s'installa sur le lit.

- Ca va ?demanda-t-il d'un air inquiet en fronçant les sourcils. Tu n'as pas l'air en forme. Tu sais, si c'est à cause de Ben je peux régler ça avec une petite discussion entre gentlemen, lança Ron en faisant un air menaçant et en serrant les poings.

- Papa ! s'exclama Rose, le sourire aux lèvres.

- Je plaisante ! Même si je ne pensais pas le dire un jour, Benjamin est un garçon bien, il tient beaucoup à toi pour avoir accepté de dîner ici avec moi.

- Oui, approuva Rose, Ben est génial… mais ces temps-ci, ce n'est plus comme avant…

- Ta mère est bien plus douée que moi sur ce domaine, dit Ron, mais je pense que la meilleure solution est une discussion.

- Oui, tu as raison, approuva Rose.

Ron l'embrassa sur le front puis sortit de la pièce. Rose quitta la maison de ses parents une heure plus tard. Elle n'avait rien dit à ses parents. Rose ne voulait pas rentrer chez elle et elle décida de marcher à Pré-au-Lard.

Un peu plus tard dans la soirée, elle se retrouva seule assise sur un banc avec un verre de Biéraubeurre à la main. L'air nocturne était frais. Rose ferma les yeux.

- Rose ?

Rose se retourna. Scorpius se tenait debout devant elle.

- Scorpius ! s'exclama Rose. Qu'est-ce que tu fais là ?

- J'avais envie de boire un verre, confia Scorpius en montrant son verre de Whisky Pur-feu à la main. On a apparemment eu la même idée.

- Oui, approuva Rose avec un faible sourire. Et si on trinquait pour ton match de demain ?

Ils trinquèrent puis burent leurs verres en même temps. Ses yeux noisettes plongèrent dans ses yeux durant quelques minutes. Scorpius afficha un sourire.

- Raconte-moi un peu, comment se passe le boulot ? demanda Scorpius. D'après Mélissa et Albus, vous vous amusez bien au Ministère…

- Bof, pas toujours, on travaille la plupart de la journée sur des dossiers… mais on peut aussi avoir quelques petites missions à faire.

- Je vois… une vie paisible par rapport à moi. Je joue des matchs et c'est génial, sauf les fois où je me suis cassé le bras… J'allais oublier ce Souaffle qui m'a assommé pendant plusieurs semaines.

Rose éclata de rire.

- Tu es vraiment incroyable, dit Rose. Je me souviens, à l'école, Madame Pomfresh ne supportait plus de te voir après chaque match de Quidditch…

- C'est vrai, poursuivit Scorpius. Elle m'a même avoué qu'elle n'avait jamais eu un cas pareil !

Ils éclatèrent de rire.

- C'est vraiment génial pour toi, lança Rose après quelques minutes de silence. La coupe du monde de Quidditch est un événement unique, poursuivit Rose, tu pourras faire tes preuves devant des milliers de personnes du monde entier.

- Rien que ça ? ironisa Scorpius à moitié amusé. Tu as vraiment un don pour me remonter le moral…

- Ne me remercie surtout pas !

Ils rirent à nouveau, avant de redevenir silencieux. Il n'y avait personne aux alentours. Les rues étaient calmes et paisibles. Rose devait avouer que c'était agréable de se retrouver assise sur le banc avec Scorpius dans la douceur du soir avec la musique qui s'échappait derrière elle.

- Attends, je vais te montrer quelque chose, confia Scorpius en fouillant dans sa poche.

Il sortit un vif d'or qui se débattait entre ses doigts.

- Ce sont mes coéquipiers du club qui me l'ont donné, expliqua Scorpius. Ils ont tous été contents pour moi et m'ont tous encouragé à participer. Ils ont tous signé, selon eux cette balle me portera chance.

- Waouh ! s'exclama Rose. Tu as vraiment eu droit aux signatures de tout le monde… même ton entraîneur a signé !

- Oui, il a été le premier à m'encourager.

Scorpius fut surpris de la voir enlever sa chaîne en argent. Elle portait un simple trèfle. Depuis qu'il la connaissait, il ne l'avait jamais vue la retirer.

- Qu'est-ce que tu fais ? interrogea Scorpius d'un air surpris en voyant Rose lui passer la chaîne autour du cou.

- Je te l'offre… en espérant qu'elle te porte chance.

- Je… je ne peux pas l'accepter… Je sais que tu tiens beaucoup à ce collier, poursuivit Scorpius.

- Eh bien je ne suis pas prête de le reprendre… Comme on me l'a toujours dit, on ne reprend jamais les cadeaux. Et tu sais que ce n'est pas bien de vexer les amis.

- Merci.

Le silence s'installa à nouveau entre eux. Rose éprouvait une douleur à la poitrine. Elle s'en voulait d'être lâche. Scorpius était là mais elle n'arrivait pas à lui parler, comme elle n'avait pas pu le faire avec ses parents. Pourtant ils étaient très proches tous les deux avant de commencer à sortir ensemble. Il avait toujours lu en elle comme dans un livre.

- Rose, ça va ? demanda Scorpius en fronçant les sourcils. Tu m'as l'air assez soucieuse.

- Oui… Ces temps-ci, je ne sais pas vraiment où donner de la tête, lança Rose. Et…

Ils entendirent soudain une voix derrière eux. Ils tournèrent la tête en même temps. Rose eut un hoquet de surprise en voyant Benjamin se diriger vers eux.

- Salut vous deux, je dérange peut-être ? Je ne m'attendais pas à vous trouver là… je parle surtout pour toi, poursuivit-il en montrant Scorpius d'un signe de tête.

- Eh bien… j'avais envie de rentrer…

- Génial… mais tu veux bien être gentil de ne pas rôder autour de ma copine.

Scorpius se leva d'un bond, mais Rose fit la même chose et se plaça entre les deux hommes. Scorpius regarda Ben avec mépris avant de dire :

- Tu n'en vaut pas la peine… Je ferais mieux de rentrer. A plus, Rose ! lança Scorpius avant de disparaître en transplanant.

- Je peux savoir ce que tu faisais avec lui ? s'écria Ben, furieux.

- On s'est croisés ici, et on ne faisait que discuter, répondit Rose. Alors pourquoi tu t'énerves ?

- Oui, je ne devrais pas m'énerver, répliqua Ben. Tout va bien, sauf que ces temps-ci, je ne sais pas pourquoi, tu ne fais que m'éviter… et pour couronner le tout je te retrouve à faire causette avec Scorpius Malfoy. Tu penses vraiment qu'il ne cherche qu'une petite discussion avec toi ?

- Tu racontes n'importe…

- Si moi, je raconte n'importe quoi, toi tu n'es qu'une idiote pour ne t'apercevoir de rien ! répliqua Ben d'une voix sèche.

- Ah oui, je suis idiote ? dit Rose. Toi, tu n'es qu'un sale crétin ! Et l'idiote a une dernière chose à te dire. Je suis enceinte de ton enfant… ou peut-être de Scorpius avec qui j'étais avant toi… Sur ce, l'idiote te laisse, tchao !

Rose transplana chez elle et s'écroula sur le canapé, en larmes. Elle n'en pouvait plus, cela devait se terminer. Elle prit une profonde inspiration avant de transplaner devant la maison de ses parents. Sa mère lui ouvrit la porte un instant plus tard. Elle portait sa robe de nuit.

- Rose ! s'exclama Hermione d'un air surpris. Je ne m'attendais pas à te voir à une heure aussi tardive. Quelque chose ne va pas ?

- On peut dire ça, mais… J'ai besoin de te parler d'une chose importante, dit Rose.

Rose entra, et une demi-heure plus tard, elle était assise dans la cuisine. Hermione posa un verre de lait devant elle avant de s'asseoir en face d'elle.

- Où est Papa ? interrogea Rose en prenant sa tasse de lait chaud.

- A l'étage, il est endormi. Mais de quoi as-tu envie de me parler ? demanda Hermione, l'air assez curieuse.

- Eh bien, je… j'ai menti. Ce n'est pas Mélissa qui est enceinte mais moi, avoua Rose en baissant la tête. C'est moi… Je suis désolée d'avoir menti.

Rose releva la tête. Elle fut surprise de voir sa mère aussi calme. Hermione afficha un sourire sur ses lèvres avant de dire :

- Je suis bien contente que tu sois enfin venue m'en parler !

- Tu le savais ?! s'exclama Rose.

- Non et oui, en fait je n'étais pas certaine. J'ai eu des doutes mais aujourd'hui je savais qu'il n'y avait pas de doute. C'était exactement comme toi quand je t'attendais !

- Pardon d'avoir menti…

- Je ne t'en veux pas, dit Hermione, mais je suis déçue que tu ne sois pas venue m'en parler plus tôt… et aussi déçue de ton imprudence !

- En découvrant ma grossesse, j'étais effrayée, confia Rose. Je ne suis même pas sûre d'être prête à l'avoir.

- Je reconnais que 19 ans, c'est très jeune, approuva Hermione, et pour le travail aussi c'est vrai… mais il y a toujours une solution. Ce pourra ne pas être simple au début car un enfant est une énorme responsabilité et demande certains sacrifices, mais on peut y arriver avec du courage et si on le désire vraiment. Pour le travail, il est possible de continuer à travailler pendant quelque temps au bureau puis avoir les dossiers chez soi… C'est ce que je faisais quand je t'attendais, Rose… Et puis, une femme n'est jamais prête à avoir un enfant…

Rose eut un petit rire.

-Mais si tu le veux vraiment, je suis sûre que tu peux y arriver, dit Hermione. Et puis je serai là pour t'aider, avec ton père et Ben !

- Je ne pense pas que Papa va bien le prendre, lança Rose d'un air sinistre.

- Oui, il vaudrait mieux attendre demain pour le lui annoncer, répondit Hermione. Mais au fait, tu en as parlé à Ben ?

- Oui, tout à l'heure je me suis disputée avec lui et je le lui ai lancé à la figure…

- Tu aurais pu trouver une autre façon plus charmante de le lui dire, dit Hermione.

- Maman… Il y a autre chose que tu devrais savoir… Je ne suis pas sûre que Ben soit le père… J'étais avec un garçon pendant quelques mois avant de commencer à sortir avec lui.

- Quoi ?! s'exclama Hermione. Avec quel garçon ??

Rose inspira un bon coup avant de lancer précipitamment :

- Scorpius Malfoy.

- Scorpius Malfoy, répéta Hermione avec un sourire. Tu es une petite cachottière… Tu ne nous as jamais parlé de ça !

- Oui… Je savais que Papa n'apprécierait pas forcément. Il est vraiment génial et différent de ce qu'on pense. On a commencé à se voir au début de notre 7eme année et à la fin de l'année on a rompu… On est ressorti ensemble avant que je sois avec Ben. Maman, je sais qu'il existe une potion pour savoir qui est le père, et j'aimerais bien que tu me la fasses.

- Si tu penses que c'est nécessaire, je peux bien le faire… Tu es bien sûre de le vouloir ? interrogea Hermione.

- Oui, pourquoi ?

- Eh bien, je ne pense pas que la potion soit vraiment nécessaire… si tu veux savoir qui est le père, cherche la réponse au fond de toi…

Des images défilèrent dans l'esprit de Rose. Elle se voyait dans les bras de Ben. L'image s'effaça rapidement et c'était maintenant avec Scorpius qu'elle se voyait rire. Elle revoyait leur dernière nuit ensemble. Rose secoua frénétiquement la tête.

- Non… je suis perdue… Je pense qu'il faudrait faire la potion.

- D'accord.

- Si… ce n'est pas Ben le père, mais Scorpius, j'ai bien peur que Papa n'appréciera pas du tout, lança Rose.

- Tu pourrais le lui demander en face ! lança une voix glaciale derrière elle.

Rose sentit son cœur manquer un battement. Son père se tenait debout devant elle d'un air furieux.


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Mione G. Loulou
Créature de 3è cycle
Créature de 3è cycle
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 4567
Messages : 393

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Sam 9 Mar - 15:52

J'adore Sev *o*
En plus les chapitres ne sont pas trop court, et laisse suspend à la fin Smile

Hate de voir la suite




Je Suis Amoureuse de Flora B. Carrow.
Et je suis mariée à elle.
(Donc pas touche sinon je mords.)


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Mer 20 Mar - 17:05

Hey j'avais pas vu ta review Smile

Merci mione je suis contente que ca te plaise :3


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Sam 30 Mar - 23:19

Le chapitre 4

Bonne lecture


ose se mordit la lèvre en voyant son père en face d’elle. Elle fut assaillie par plusieurs questions, la première étant : comment allait-elle se sortir de là ? Elle savait qu’elle ne pouvait plus reculer à présent. Rose se tourna vers sa mère, espérant obtenir un peu d’aide. Celle-ci se releva légèrement, mal à l’aise.

- Ron… je te croyais endormi, balbutia-t-elle.

Je me suis réveillé… et en voyant que tu n’étais pas dans le lit, je suis venu voir ce que tu faisais, expliqua Ron d’une voix sèche.

- Tu… es là depuis longtemps ? demanda Rose d’une voix timide en détournant le regard.

- Assez longtemps pour savoir que tu es une menteuse, répliqua Ron, et que tu as fait mentir ta meilleure amie. Je me demande ce qui est le plus incroyable, que tu aies caché ta grossesse ou que Scorpius Malefoy

puisse être le père ! s’emporta Ron en tapant sur la table.

- S’il te plaît, Ron, calme-toi, lança Hermione d’une voix douce.

- TU VEUX QUE JE ME CALME ?! s’écria Ron, le visage déformé par la fureur. Comment pourrais-je le faire alors que je viens d’apprendre que…

- Je comptais te le dire, assura Rose en baissant la tête. Je suis désolée, je ne savais pas comment te l’annoncer…

- Et Malefoy, tu comptais me parler de ta relation avec lui si tu n’étais pas tombée enceinte ? demanda Ron.

- Non, répondit Rose. Je ne vois pas pourquoi j’aurais des comptes à te rendre à ce sujet-là. Il ne me semble pas t’avoir parlé des garçons avec qui je suis sortie à Poudlard.

- Elle n’a pas tort, reconnut Hermione.

- Ce… Tu sais très bien ce que je pense des Malefoy, reprit Ron. Ce n’est pas vraiment la question… tu n’as que 20 ans, tu viens à peine de commencer à travailler…

- Je ne suis plus une petite fille, papa !

- Ah oui ? Et t’envoyer en l’air avec Benjamin et Malefoy, c’est ta façon de nous le montrer ? interrompit Ron d’un air glacial.

- Ronald…

- Je suis désolé mais c’est la vérité !

- Je fais confiance à Benjamin, tout comme à Scorpius. Il n’est pas le garçon que tu crois… Il est différent.

- Tu voudrais me faire croire que c’est un vrai prince charmant ? dit Ron. Alors, le jour où tu lui annonceras ta grossesse, tu crois vraiment qu’il restera avec toi, renonçant à tous…

Au même moment, la porte du couloir s’ouvrit. Hugo apparut, vêtu de son pyjama. Il bâilla d’un air endormi en frottant ses paupières avant de regarder son père, sa mère et Rose d’un air perplexe en fronçant les sourcils.

- Hugo, tu es réveillé ! Nous sommes vraiment désolés, dit Hermione.

- Oui, dit à son tour Rose, ce qui se passe ne vaut même pas la peine de gâcher ton sommeil… et puis de toutes façons, je vais rentrer, on a fini.

- Je n’ai pas fini avec toi ! protesta Ron tandis que Rose se relevait de sa chaise.

Elle se dirigea vers la porte.

- Tu n’as peut-être pas fini mais moi si. Oh, une dernière chose : c’est vrai que c’était irresponsable ce que j’ai fait. J’espérais pouvoir compter sur toi. J’ai toujours fait les choses bien, je regrette de ne pas avoir été cette fille pour une fois… Je ne peux plus reculer maintenant, et ce bébé je vais le garder, quels que soient le père et la décision qu’il prendra, acheva-t-elle.

Rose sortit en claquant la porte. Ron resta immobile pendant plusieurs minutes. Hermione tenta de s’approcher pour le réconforter mais il se leva et monta dans sa chambre. Hugo, le visage légèrement pâle, lança :

- Rose… est vraiment enceinte ???

Ron tourna et se retourna sans pouvoir trouver le sommeil. Il revoyait sans cesse sa dispute avec Rose. Il ne s’était jamais senti aussi mal. Ron était conscient qu’il avait réagi comme un idiot mais il ne supportait pas l’idée qu’elle soit enceinte, de Ben ou de Malefoy. Le lendemain, Ron fut le premier à ouvrir les yeux . Il prit sa douche, s’habilla puis décida d’aller rendre visite à Harry. Il trouva celui-ci confortablement assis dans son salon en train de lire la Gazette du Sorcier.

- Salut, lança sombrement Ron en s’asseyant sur le canapé en face de Harry.

- Salut, répondit celui-ci en le regardant d’un air inquiet. Tu n’as pas l’air en forme, mon vieux, qu’est-ce qu’il y a ?

- Rien…

- Arrête de mentir, répliqua Harry d’un air agacé, je te connais par cœur. Je finirai par savoir. Tu as eu une dispute avec Hermione ?

- Non, il ne s’agit pas d’Hermione, lança Ron d’un air acerbe en fixant la fenêtre.

- Alors de qui ? interrogea Harry.

- Rose… elle…

Ron resta muet pendant plusieurs minutes ; il avait l’impression que les mots coincés dans sa gorge ne pourraient pas sortir de sa bouche. Il prit une profonde inspiration avant de dire :

- Elle est enceinte.

- Quoi ?! s’exclama Harry en faisant un bond sur son canapé. Ça alors, si je m’attendais… Je dois dire qu’elle est encore jeune et elle n’est pas avec Benjamin depuis très longtemps…

- Qui te dit que Benjamin est le père ?

Harry fixa Ron en fronçant les sourcils.

- Elle n’est pas sûre que Benjamin soit le père, mais elle pense à un autre garçon avec lequel elle avait été juste avant, expliqua Ron. Tu n’en reviendras pas si je te dis qui c’est.

Harry se pencha, attentif, curieux de savoir qui pouvait bien être l’autre garçon. L’expression de Ron indiquait que le garçon en question ne devait pas du tout lui plaire. Après tout, il se souvenait que même Benjamin n’avait pas été apprécié immédiatement.

- Scorpius Malefoy.

Harry ouvrit la bouche de stupeur. Il la ferma et afficha un faible sourire, l’air pensif. Ron grogna, furieux.

- Ça te fait sourire ? s’étonna Ron. Si tu souris encore, je te préviens que ça va mal aller ! lança-t-il, de plus en plus grognon.

- Quoi ? Je n’ai rien dit, déclara Harry en se retenant de rire. C’est vrai que c’est assez surprenant, mais après tout pas autant que je le croyais. Ne me dis pas que tu as fais une scène…

Ron se renfrogna de plus en plus, s’enfonçant sur le canapé.

- Je n’ai pas fait une scène, j’ai juste — bon d’accord, c’est vrai que je me suis un peu emporté…

En voyant le regard de Harry, il rajouta :

- D’accord, d’accord, beaucoup, mais qu’aurais-tu fait à ma place ?

- J’aurais fait savoir à ma fille qu’elle pouvait compter sur moi… même si ce ne serait pas facile de me dire qu’aujourd’hui ma fille commence sa vie à elle.

Ron se renfrogna à nouveau en silence. Il était plongé dans ses pensées lorsqu’une photo sur la Gazette du Sorcier attira son attention. Il reconnut son visage pâle et mince. Une photo de Scorpius s’étalait juste à côté d’un petit article. Ron lut rapidement l’article.

- Quoi, il est l’Attrapeur de l’équipe d’Angleterre ? s’exclama Ron en montrant le journal à Harry.

- Oui, tu ne savais pas ? On ne parle que de ça. Il paraît que c’est un Attrapeur prodigieux… L’équipe devrait même venir la semaine prochaine au Ministère voir Kingsley, il m’a demandé d’y être présent…

Le visage de Ron s’assombrit de nouveau.

- Je t’aurais bien dit de venir, mais je ne voudrais pas que l’on me tienne pour responsable si notre Attrapeur n’a plus de tête…

- Je ne ferai rien, promis. Je voudrais t’accompagner s’il te plaît, laisse-moi venir avec toi, demanda Ron.

Harry fronça les sourcils, songeur, mais finit par accepter. Ron le remercia avant de plonger à nouveau dans ses pensées.

La semaine suivante, Ron ne dormit pas mieux et n’avait presque plus d’appétit. Rose ne réapparut pas, à son grand désespoir. Le lundi matin, il se leva de bonne heure pour se préparer à se rendre au Ministère. C’était aujourd’hui que l’équipe de Quidditch devait rendre visite au ministre de la magie.

Ron transplana au Ministère. Le hall était gigantesque et somptueux, et le parquet de bois foncé était ciré à la perfection. Le plafond, d’un bleu semblable aux plumes d’un paon, était incrusté de symboles dorés et brillants qui ne cessaient de bouger et de se transformer comme un immense tableau d’affichages céleste. Ron se dirigea vers les ascenseurs. Harry dirigeait les bureaux des Aurors, il se trouvait au deuxième étage. Il monta dans l’ascenseur qui était bondé, comme d’habitude.

- Niveau deux, Département de la justice magique, Service des usages abusifs de la magie, Quartier général des Aurors, Services administratifs du Magenmagot, lança enfin la voix féminine.

Soulagé d’être enfin arrivé, Ron descendit de l’ascenseur. Il longea le couloir de chaque côté duquel s’alignaient des portes. Il arriva sur une vaste salle qui bourdonnait de rires et de conversations et des notes volantes se croisaient dans tous les sens. Une pancarte indiquait sur la porte :

Quartier général des Aurors

Ron pénétra dans la pièce. Il reconnut de nombreux visages familiers comme Neville Londubat, Dean Thomas, Seamus Finnigan et encore pleins d’autres camarades de Poudlard. Après de longues salutations, il longea la pièce pour se rendre au bureau de Harry.

- Salut ! lança Harry.

- Salut…

- On doit se rendre au bureau de Kingsley, je pense qu’ils sont déjà là… Ron, tu te souviens de m’avoir promis que…

- Oui, oui, répondit Ron à contrecœur d’un air agacé, je te promets que je ne me jetterai pas sur lui pour lui massacrer la tête.

- Alors, allons-y, poursuivit Harry en se levant de sa chaise.

Il distribua quelques ordres avant de se rendre avec Ron au bureau de Kingsley. Ron suivit machinalement Harry d’un air absent. Il ne remarqua qu’ils étaient arrivés que lorsque Harry tapa à la porte. Ils entendirent une voix s’exclamer :

- Entrez !

- Oh, Harry, Ron, je suis content que vous ayez pu venir ! lança Kingsley de sa voix grave et lente en leur serrant la main à tour de rôle. Rex, je vous présente Harry Potter, Ronald Weasley, continua Kingsley en se tournant vers un jeune homme.

Il était grand, il avait des cheveux bruns et une barbe broussailleuse. Il serra la main de Harry puis celle de Ron.

- Je suis ravi de faire votre connaissance, lança-t-il d’un ton joyeux. Dites, vous avez la carrure pour devenir de grands joueurs. Vous n’avez jamais pensé à jouer pour l’Angleterre ?

- Si, répondit Harry avec un sourire, mais je crois que les acrobaties, ce n’est plus pour moi. Je préfère les Bureaux des Aurors, c’est bien plus paisible.

- Oui, oui, lança Rex avec un sourire, votre femme fait toujours parler d’elle — même si elle a arrêté le Quidditch depuis quelques années maintenant… Venez, je vais vous présenter l’équipe… Daniel Troy, indiqua-t-il tandis que Ron et Harry lui serraient la main, William Simon et Zac Ryan sont les trois Poursuiveurs. Yann Craig et Alan Harris sont les Batteurs, Jessica la Gardienne… Je garde le meilleur pour la fin, notre prodigieux Attrapeur, Scorpius Malefoy.

Harry lui serra la main avec un sourire. Scorpius lui rendit son sourire mais il disparut en voyant l’expression de Ron juste derrière. Scorpius avait toujours préféré garder ses distances à la gare de King’s Cross lorsqu’il était encore à Poudlard. Il l’avait bien compris assez vite en voyant l’expression du père de Rose. Ron finit par lui tendre la main.

- J’ai beaucoup entendu parler de toi, il paraît que tu es très doué sur un balai, dit Harry.

- Eh bien, je me débrouille plutôt pas mal, répondit Scorpius.

- Ne faites pas attention, lança Rex d’un air amusé. Il a toujours été comme ça… il est si modeste…

- Oui, approuva Jessica en passant son bras autour de Scorpius. Il est génial, notre capitaine, mais trop modeste. On espère tous qu’il nous amènera en finale, vous n’êtes pas d’accord, les autres ?

- Oui ! crièrent les autres en chœur.

- Eh bien, eh bien, je vous propose de porter un toast… en souhait de gloire et victoire, dit Kingsley rayonnant.

Ils trinquèrent tous. La porte s’ouvrit au même moment et Mélissa entra, suivie d’une jeune blonde. Celle-ci regarda Scorpius d’un air ébahi avant d’émettre un petit hoquet de surprise puis de se jeter à son cou en le renversant.

- Sonia ! s’exclama Mélissa, confuse, en la tirant vers elle d’un air agacé. Je suis vraiment désolée, je lui avais dit de ne pas faire ça… Elle est nouvelle et…

- Ce n’est pas une raison pour sauter ainsi au cou des gens ! rétorqua Kingsley d’un air furieux. De quoi ai-je l’air si mes collaborateurs se mettent à sauter au cou des gens ?

- Je suis désolée, s’excusa Sonia tandis que Scorpius se relevait avec l’aide de ses coéquipiers. Je suis désolée, répéta-t-elle.

- Ce n’est pas grave, la rassura Scorpius.

- Vous m’avez apporté le dossier que je vous ai demandé ? interrogea Kingsley en fronçant les sourcils.

- Oui, acquiesça Mélissa en lui tendant un énorme dossier.

Brusquement, un groupe de quatre filles apparurent devant la porte. Elles pointèrent leurs doigts en direction de Scorpius, gloussant et riant.

- Mais qu’est-ce que… commença Kingsley. Ces filles étaient-elles avec vous ? demanda Kingsley à Mélissa en la regardant d’un air sévère.

- Oui… Je suis désolée, Monsieur le ministre… je suis désolée aussi, Scorpius… Elles voulaient te voir, et je leur ai interdit de me suivre, mais elles ne m’ont pas écoutée…

- Non, ce n’est rien, assura Scorpius avec un faible sourire. S’il vous plaît, Monsieur le ministre, ne pouvez-vous pas laisser ces demoiselles entrer quelques instants…

- Bien sûr.

Elles entrèrent, toutes écarlates face à Scorpius. Ron fut assez surpris en observant la scène. Il semblait si calme et confiant, serrant leur main à tour de rôle, chacune se mettant à glousser lorsque Scorpius leur prenait la main. Ron se demanda de quelle sorte de Malefoy il s’agissait. En le voyant ainsi on ne pensait pas que c’était un jeune joueur de Quidditch qui faisait beaucoup parler de ses talents et que les filles idolâtraient, gloussant en le voyant. Scorpius ne s’en vanta même pas une fois. Il souriait en remerciant chaque fille qui lui faisait des compliments à présent. Il se remit à siroter sa boisson avant de se pencher vers Mélissa.

- Dis-moi… comment va Rose ? interrogea-t-il.

- Eh bien… commença Mélissa d’un air hésitant en fixant le sol.

- Quoi ?

- Pour te dire la vérité, Rose ne va pas très bien ces jours-ci. Je ne la reconnais pas, elle refuse de m’écouter…

Ron se leva.

- Où vas-tu ? demanda Harry d’un air surpris.

- Je m’en vais, répondit Ron.

- Vous ne restez pas un peu ? lança Rex, déçu. Nous venons à peine de commencer, vous n’allez pas partir maintenant !

- Je suis désolé, il faut vraiment que j’aille travailler, confia Ron. Mais j’ai été ravi de faire votre connaissance à tous !

Après avoir serré la main des joueurs et de l’entraîneur, il tendit sa main vers Scorpius. Celui-ci la serra. Il fut surpris de voir Ron se rapprocher.

- Je ne crois pas avoir besoin de t’indiquer son bureau, tu sais où c’est… Si elle n’écoute pas Mélissa, peut-être qu’elle le fera avec toi, chuchota Ron à son oreille avant de sortir.

Le cœur de Scorpius battait un peu plus fort. Il ne croyait pas ce qu’il venait d’entendre. Le père de Rose venait de lui demander de la voir. Pourquoi ? Savait-il quelque chose ? Il s’excusa auprès des autres avant de sortir et de se diriger vers le bureau de Rose. Il ne la trouva pas. Scorpius demanda autour de lui mais personne ne semblait l’avoir aperçue. Abattu, il se résignait à retourner voir les autres lorsqu’il la vit par terre, seule dans un couloir.

- Rose ?

Le teint pâle, Rose releva la tête et afficha un faible sourire. Scorpius se pencha vers elle puis posa sa main sur son front.

- Rose, tu es brûlante…

- Scorpius… ça me fait plaisir de te revoir.

- Rose, qu’est-ce que tu fais là ? Tu devrais aller te reposer, continua Scorpius.

- Non, ça va, répondit Rose en essayant de se relever, mais elle eut le tournis et posa sa main contre le mur.

- Rose, sois raisonnable, tu sais que ça ne va pas…

Rose eut un petit rire.

- C’est toi le raisonnable, maintenant ? Ne t’inquiète pas.

Elle s’assit par terre.

- C’est devenu une habitude depuis que… que…

- Que quoi ? lança Scorpius.

- Je suis enceinte, acheva Rose avant de se précipiter vers les toilettes pour vomir.


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Malfoy
Alpha créature
Alpha créature
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 7549
Messages : 8365

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Astoria Greengrass
Animaux : Grand Duc noir : Opsinia / Chat noir : Harry Cover III
1er année

élève : Alexander Avery
Animaux : Chouette Ninoxe : Kaus / Siamois : Wezen
1er année

Gallions: 582 (G)/ 573 (A)

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Mar 30 Juil - 14:46

Tu as posté 2 fois le chapitre 4 ^^

Mais bref, je veux la suiiiiite Very Happy

Je veux voir comment Scorpius va réagir !! Et je te cache pas que je suis bien plus pour Scorpius que pour Ben... Il m'énerve celui-là je sais pas pourquoi Razz

Bref, autrement j'aurais pensé qu'Hermione allait s'énerver un peu plus quand elle apprendrait que Scorpius pouvait être le père... Autrement la réaction de Ron était parfaite, j'aurais juste prolongé sa colère et que ce soit lui qui annonce à Scorpius que Rose était enceinte tout en l'étripant Razz


I'll miss you boy


You're a son of Winterfell, a nephew of Benjen Stark. It must be you or no one.
The Wall is yours, Jon Snow.
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Ven 16 Aoû - 1:42

En effet j'ai posté deux fois le meme chapitre. Je devais etre fatiguée Razz

Merci pour ta reviews Astoria. Toi aussi tu as une préférence pour Scorpius on se comprend xD:^o): . J'ai pas voulu que Hermione s'énerve plus  c'est la voie de la sagesse et plus compréhensive. 
Merci encore en tout cas 


Et voilà la suite le chapitre 5

Bonne lecture! N'hésitez pas à commenter 

Son teint devint livide. Il sentit son estomac se contracter douloureusement. Rose était enceinte ? Il fut assailli par plusieurs questions qui tournoyaient dans sa tête. Depuis combien de temps ? Son cœur bondissait contre sa poitrine alors qu'il réfléchissait. Qui était le père ? Rose réapparut, mais son visage paraissait toujours aussi pâle
.
- Tu… tu… tu vas avoir un bébé, balbutia Scorpius, abasourdi. Toi et Ben allez avoir un bébé, répéta le blond.


- Je… ne sais pas si Ben est vraiment le père, notre relation est très récente, expliqua Rose avec lenteur. Alors je me demande si le père ne pourrait pas être la dernière personne avec qui j'étais, c'est-à-dire toi… Je te demande pardon de ne pas t'avoir mis au courant plus tôt.


Les paroles résonnèrent pendant un long moment dans l'esprit de Scorpius. Son teint devint blême, sa bouche légèrement entrouverte. Il semblait confus. Il se souvenait de l'époque où ils étaient ensembles. L'idée que Rose puisse porter son enfant faisait bondir son cœur de joie. Même s'il ressentait un peu la même chose aujourd'hui. Scorpius se rappela que Rose était avec Ben. Et lui avait sa carrière de joueur de Quidditch qui allait enfin réellement démarrer. Il devait jouer la Coupe du monde.


- S'il te plaît, dis quelque chose, supplia Rose, ses yeux à présent baignés de larmes. Scorpius…


- Tu n'avais pas le droit de… de me dire que tu étais enceinte… alors que tout allait bien ! Je croyais qu'on était amis. Et moi, je me préparais à participer à la Coupe du monde…


- Tu aurais voulu que je fasse quoi ? s'emporta brusquement Rose d'une voix féroce. Tu aurais préféré que je me taise ? Je n'aurais pas pu ! Je ne te force à rien, Scorpius. Je te signale que le fait que tu sois le père n'est qu'une possibilité !


- Et si c'est moi ? Que se passera-t-il, Rose ? répliqua Scorpius.


- Je l'ignore, Scorpius, répondit Rose d'une voix plus calme en poussant un soupir. Je ne peux pas décider à ta place… En tout cas, quels que soient les résultats de la potion de paternité que ma mère prépare, j'ai décidé de garder ce bébé.


La colère de Scorpius sembla s'apaiser pour laisser place à d'autres sentiments un leger sentiment de panique. Il s'adossa contre le mur en silence. Ce fut Rose qui le brisa.


- Je suis restée plusieurs semaines à songer à la nouvelle que je devais t'annoncer. J'ai pensé ne pas avoir le courage de le faire… J'ai passé une semaine à me haïr à l'idée de devoir te le dire… et l'idée que tu puisses me haïr…


- Je ne te hais pas, dit doucement Scorpius en essuyant ses larmes sur son visage. Quand… Quand ta mère aura-t-elle terminé la potion de paternité ? interrogea Scorpius.


- Dans deux semaines, répondit Rose, encore secouée de sanglots.


- Bien… Je suis là, si tu as besoin… en attendant qu'on sache si je suis le père ou pas. On verra bien ce qui se passera pour la suite.


- Merci, souffla Rose.


Les larmes continuaient à tomber sur son visage. Scorpius ne put s'empêcher de penser qu'elle était toujours aussi jolie, même quand elle pleurait. Il aurait voulu la prendre dans ses bras, mais il n'en eut même pas le temps en voyant un homme se diriger vers eux. Scorpius reconnut Ben. Il le regardait avec mépris et haine. L'expression de son visage ne trompait pas, songea le blond, il était au courant. Ben brandit sa baguette vers lui. Scorpius se releva rapidement, prêt à répondre s'il l'attaquait. Ils levèrent leur baguette en même temps. Soudainement ils se retrouvèrent projetés contre le mur.

- Ma fille attend ce bâtard qui est peut-être le fils de l'un d'entre vous, rugit Ron, mais vous ne pensez qu'à régler vos comptes ! Vous me dégoûtez autant l'un que l'autre !


- Papa, arrête ! s'exclama Rose en se précipitant vers lui, alarmée.
Hermione et Harry, qui passaient dans le couloir, s'arrêtèrent net en voyant la scène. Hermione ouvrit des yeux affolés en voyant Ben et Scorpius à demi conscients contre le mur. Harry saisit le poignet de Ron.


- Arrête, Ron. Je pensais avoir ta parole que tu n'attaquerais personne ! s'emporta Harry avec fureur.


- Ron, bon sang, pourquoi te comportes-tu comme un enfant de trois ans ?! s'écria Hermione d'un ton cinglant.


- Si je me comporte en enfant de trois ans, alors je me demande ce qu'ils sont, eux ! J'ai fait un effort en disant à Scorpius d'aller voir Rose, je savais qu'elle ne voudrait pas me parler et aussi que, puisqu'elle semblait convaincue de la possibilité qu'il soit le père, il valait mieux que ce soit elle qui le lui dise. Je n'ai fait que les séparer parce qu'ils ne pensent qu'à régler leurs comptes…


- Je vous signale que c'est lui qui a brandi sa baguette vers moi ! s'écria Scorpius en se relevant avec difficulté.


- Oui, mais ça ne serait pas arrivé si tu arrêtais de tourner autour d'elle ! s'emporta Ben qui avait reprit ses esprits. Tu as couché avec elle alors qu'on était ensemble !


- Vous n'étiez pas ensemble ! Moi, je n'avais pas besoin de lui tourner autour comme un gentil toutou, contrairement à toi !


Ben fonça vers Scorpius, les poings brandis. Harry l'arrêta rapidement avant que les choses commencent à dégénérer. Ron semblait à nouveau prêt à brandir sa baguette.


- Arrêtez, tous les deux, dit Hermione. Se battre ne résoudra pas le problème. Ce n'est facile pour aucun de vous, mais la seule solution est d'attendre la potion de paternité que je prépare. Si vous êtes d'accord, elle sera prête d'ici jeudi prochain.


Harry lâcha doucement Ben qui approuva d'un signe de la tête, l'air maussade. Scorpius, lui, ne fit aucun mouvement. Ron jeta un regard mauvais à Scorpius.


- Comme je l'ai deviné, la nouvelle ne semble pas plaire à Malefoy… Je n'aurai jamais besoin d'avoir des doutes sur lui ; il est comme son père.


Scorpius resserrait un peu plus ses poings, furieux, prêt à répliquer, lorsque son regard croisa celui de Rose. Il poussa un soupir, desserrant ses doigts de sa baguette. Au même moment apparut Rex. Il se mit à observer l'étrange scène, les sourcils froncés.


- Que diable se passe-t-il ici ? questionna Rex. Scorpius, qu'est-ce que tu fais ? Tout le monde se demande pourquoi tu es si long.


- Euh, oui, désolé…


- Harry devrait raccompagner Scorpius, conseilla Hermione. Quant à toi, dit-elle à Ron, dans mon bureau. Maintenant.


Scorpius s'éloigna en compagnie d'Harry après avoir adressé un bref signe de tête en direction d'Hermione et Rose. Celle-ci jeta un regard noir à son père avant qu'Hermione ne l'entraîne dans son bureau. Elle travaillait au Département de justice qui se trouvait au deuxième étage. C'étaient une pièce spacieuse, les murs étaient vert pale. Une horloge moderne était placée au dessus de la porte. Les étagères en bois sombre débordaient de parchemins. Hermione avait accroché de plusieurs photo de famille sur le mur (dont Rose et Hugo bébé ou encore une photo de son mariage. Son bureau était bien ordonné en face de la porte. Une photo des quatre Weasley encadrée sur le bord. Deux fauteuil confortable pour ses visiteur se trouver en face se trouvaient de sa chaise à dos droit
.
s- Qu'est-ce qui s'est passé ? s'exclama Hermione en croisant les bras, les sourcils froncés. Tu étais obligé de t'en prendre à Scorpius ?


- Je suis désolé, grogna Ron avec mauvaise humeur en s'affalant dans un fauteuil. Je n'aurais pas dû m'en prendre à lui, mais je ne l'aurais peut-être pas fait s'il n'avait pas essayé de fuir ses responsabilités ! Il l'a accusée de ruiner sa future carrière de joueur de Quidditch, lança-t-il avec amertume.


- Il ne me semble pas avoir eu l'impression que la grossesse de Rose le rende vraiment indifférent. Essaye de le comprendre, Ron, tu as vu à quel point la Coupe du monde était impressionnante et géniale durant notre quatrième année ! C'est un événement attendu par les sorciers du monde entier, en plus d'être rare et unique… Rose qui lui annonce une telle nouvelle à un moment aussi important de sa vie, il doit être perdu…


Ron émit un grognement. Hermione soupira d'un air las et repoussa d'un geste impatient une mèche de cheveux de son visage. Elle s'accroupit près de Ron.


- S'il te plaît, Ron, tu réagis comme si tu allais la perdre. J'ai bien l'impression que c'est ce qui pourrait se passer… Je ne te demande pas d'aimer Scorpius, mais si elle a été avec lui c'est bien pour une raison… Ne la fais pas s'éloigner de toi.


Hermione jeta un coup d'œil rapide vers sa montre. Elle avait une réunion. Elle se pencha et l'embrassa sur le front avant de quitter la pièce, laissant Ron sombrer dans ses pensées.


La fin du chapitre,je sais ,je sais mais je suis désolée ce n'est pas vraiment la fin que j'avais prévu mais je promet mieux dans la suite biz .


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Severus Snape
Maître des potions
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 5130
Messages : 520

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Scorpius Malefoy
Gallions: 0

MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    Ven 3 Jan - 0:34

Chapitre 6

Bonne année au passage o/

- Stop, on arrête, tout le monde, soupira Rex en agitant les mains vers le ciel, l’air exaspéré.

Pour la dixième fois, un Cognard avait heurté Scorpius en plein vol. Le visage maussade, il descendit en compagnie des autres. L’entraînement rigoureux donné par l’entraîneur devenait de plus en plus catastrophique au fil des jours. La concentration de Scorpius semblait être mise à rude épreuve. Il ne cessait de lâcher le Vif d’Or des yeux, ce qui expliquait les nombreux Cognard qu’il recevait. Il s’efforçait de penser qu’il était supposé apporter du soutien à l’équipe et donner le meilleur de lui-même, mais son humeur semblait se ressentir auprès des joueurs. Ils lui jetaient des regards en biais en fronçant les sourcils, la mine inquiète.

- Ça suffit pour aujourd’hui, déclara Rex. Vous avez tous bien joué, on se retrouve demain ! N’oubliez pas, demain on fera les dernières vérifications pour vos uniformes.

Les joueurs se dirigèrent tous vers les vestiaires. Scorpius s’apprêtait à suivre lorsque Rex le retint par le bras. Il fronçait les sourcils, la mine soucieuse.

- Scorpius, bon sang, qu’est-ce qu’il t’arrive ? demanda Rex d’un air inquiet. Tu ne cesses pas de lâcher le Vif d’Or des yeux, ces temps-ci ! Tu as des soucis ?

Scorpius resta silencieux un long moment. Il était vrai que c’était de plus en plus dur pour lui de se concentrer. La grossesse de Rose ne cessait de bourdonner dans son esprit malgré tous les efforts qu’il avait pu faire pour ne pas y penser. Il ne savait pas comment le faire comprendre à Rex.

- Non, ça va, mentit Scorpius. Je suis juste un peu fatigué, ces temps-ci, et le stress à l’approche de la date de la Coupe… Je pense que tu sais ce que c’est, après un bon repos ça va passer…

Rex hocha brièvement la tête.

- Oui, repose-toi, conseilla Rex en lui donnant une petite tape dans le dos. Tu es notre champion, Scorpius.

En entrant dans les vestiaires, il retrouva les autres joueurs, déjà habillés. Ils lui proposèrent de venir boire un verre aux Trois balais. Mais Scorpius refusa l’offre, à la grande déception de ses coéquipiers.

Il ressortit, seul, quelques minutes plus tard. Le vent effleura doucement son visage. Il poussa un profond soupir avant de transplaner.

Au même moment, Ron Weasley était assis dans la cuisine d’un air songeur. Il tenait à la main une photo de lui et Rose âgée de deux ans qui tenait dans ses bras un ours offert par son père. Il afficha un sourire en songeant qu’elle l’avait toujours. Le temps passait si vite à ses yeux, il se souvenait comme si c’était hier du jour de sa naissance. Ce bébé qu’il avait tenu dans ses bras lui avait donné le sentiment d’être l’homme le plus heureux et chanceux du monde. Lorsque Hermione avait recommencé à travailler, il avait passé ses journées avec elle. Ron l’amenait même avec lui au magasin de farces et attrapes. Son bonheur avait été immense en l’entendant dire papa comme premier mot. Il sentit des mains s’enrouler autour de son cou.

- La dernière fois que tu n’as pas pu dormir, c’est quand Rose allait entrer à Poudlard, tu te souviens ? murmura Hermione au creux de son oreille.

- Oui, approuva Ron. J’étais inquiet, et tu m’as dit que tout allait bien se passer, que si je me mettais dans cet état-là quand elle allait à Poudlard ce serait comment quand elle se marierait…

- Oui, et tu m’as dit de ne même pas en parler, se souvint Hermione d’un air amusé.

- Je… je sais que Rose m’en veut, je comprends ses raisons de le faire, dit Ron, mais pourra-t-elle me pardonner d’être devenu un papa vieux jeu…

- Ça dépend si je retrouve ce papa cool que je connais depuis mes trois ans…

Ron releva la tête, puis aperçut Rose. Hermione leur jeta un regard en biais avant d’embrasser son mari sur le front et de quitter la pièce. Il y eut un long silence gênant.

- Je suis désolé, finirent-ils par dire en même temps.

Ils échangèrent un sourire.

- Je suis désolé, reprit Ron, je n’ai pas été très compréhensif au moment où tu m’as annoncé ta grossesse. Je crois que j’avais du mal à digérer la nouvelle.

- Ah, tu crois ? dit Rose, le sourire aux lèvres.

Ron sourit avant de continuer.

- Je n’ai pas laissé sa chance à Scorpius, tout comme Benjamin. Je n’aurais pas dû m’attaquer à eux au Ministère.

- Je m’excuse aussi, j’aurais dû venir t’en parler plus tôt.

- Hum, oui, mais après le comportement que j’ai eu je comprends tes raisons de ne pas l’avoir fait !

Rose eut un sourire et prit place en face de son père.

- J’étais inquiet pour toi, tout comme je l’étais au moment où ta mère était enceinte de toi, confia Ron. Je sais que ça va aller, tu es bien la fille de ta mère.

- Tu sais, malgré toutes les ressemblances que j’ai avec maman, je crois que je suis bien ta petite fille envers et contre tout !

Des larmes coulèrent sur les joues de Rose au moment où il la serra dans ses bras.

Le lendemain matin, Scorpius se réveilla en sursaut par des coups frappés à la porte. Il se leva d’un air grognon, à moitié endormi. En ouvrant la porte, il découvrit un Rex à la mine furieuse.

- Rex ! s’exclama Scorpius en bâillant. Entre, qu’est-ce que tu fais ici à une heure aussi matinale ? demanda le blond.

- QUOI ?! s’indigna Rex. Je te rappelle qu’on avait rendez-vous pour vérifier les uniformes ce matin, tu as oublié ?

Scorpius se figea.

- Oh, oui, je suis désolé, s’excusa-t-il, j’avais complètement oublié. Laisse-moi me changer, je suis prêt dans trente minutes.

- Non, répliqua Rex d’une voix glaciale, tu n’iras nulle part avant de m’expliquer ce qui t’arrive. Tu voles de plus en plus mal, tu ne parviens plus à attraper le Vif d’Or. Je ne te reconnais plus.

Scorpius se passa les mains sur le visage en poussant un profond soupir. Cela ne servirait à rien de mentir, pensa-t-il.

- Eh bien… tu te souviens de Mr Weasley qui était avec nous, Harry Potter et le premier ministre, n’est-ce pas ?

Rex hocha la tête.

- Il semblerait que sa fille, avec qui je suis sorti, soit enceinte, et il se pourrait que je sois le père, acheva Scorpius.

- QUOI ! s’exclama Rex. Comment… comment ça, elle est enceinte ? Scorpius, je te pensais plus raisonnable que ça, tu couches à gauche et à droite alors que tu devrais te concentrer sur —

- Non, j’étais avec elle avant de savoir que j’allais jouer, répliqua Scorpius. Tu penses que je ne prends pas la Coupe au sérieux ?

- Je ne sais pas, peut-être que si tu le faisais réellement, on ne serait pas dans une telle situation… Que comptes-tu faire ? Tu dois jouer Scorpius. L’équipe a besoin de toi. Tu as une chance unique…

- Je sais, répliqua sèchement Scorpius. Je ne sais pas ce que je vais faire, je suis perdu… Sa mère prépare une potion de paternité, elle sera prête dans quelques jours.

- Scorpius, voyons, tu ne supposes quand même pas pouvoir —

- JE NE SAIS PAS !

- Très bien, très bien, dit froidement Rex avant de sortir en claquant la porte.

Rex bouillit de rage durant toute la journée. Il ne voulait pas perdre son joueur. Ses pensées ne cessaient de bourdonner dans sa tête. A 17h, il transplana chez Rose, ayant obtenu l’adresse grâce à Jim. Il sonna à la porte, et Rose elle-même lui ouvrit quelques secondes plus tard. Il entra furieux sans même laisser le temps à Rose de l’inviter.

- Mais oui, entrez, faites comme chez vous, dit Rose avec mauvaise humeur.

- Pourquoi, s’exclama Rex sans préambule, pourquoi avoir été si égoïste ? Pourquoi a-t-il fallu que vous apparaissiez pour dire à Scorpius qu’il allait peut-être devenir père ?

- Je vois, dit calmement Rose. Vous devez sans doute être son entraîneur, Rex.

- Oui, répondit rapidement Rex. Je suis venu pour vous parler. Vous avez vraiment dit à Scorpius qu’il était peut-être le père de votre enfant ?

- En effet, parce que c’est la vérité.

- Ne vous rendez-vous pas compte… ? Sa carrière s’apprête à démarrer, il va saisir une chance unique, merveilleuse…

- Oh, je vois, dit froidement Rose. La seule chose qui vous inquiète, c’est que vos projets puissent être ruinés !

- Mes projets ? Non, les projets de toute l’équipe ! J’ai passé des années à attendre ce moment, je ne peux pas vous laisser tout gâcher. Vous devez persuader Scorpius qu’il n’est pas le père. Dites-lui qu’il doit participer à la Coupe !

Rose le regarda avec mépris.

- Vous me dégoûtez. Je ne dirai rien à Scorpius, ce sera à lui de faire son choix le moment venu.

- Vous ne pouvez pas briser ses rêves en prétendant qu’il est le père d’un bâtard d’une sale traî-

Rex ne put pas terminer sa phrase, la gifle de Rose l’avait sonné durant plusieurs secondes. La rouquine le fixa avec hargne et mépris.

- Sortez ! DEGAGEZ, ET VITE ! s’emporta-t-elle en sortant sa baguette de sa poche.

Rex sortit de la maison après avoir jeté un dernier regard mauvais à Rose. Elle ne le revit plus ensuite, ni lui, ni Scorpius, ni Benjamin. Les jours défilaient de plus en plus vite à ses yeux. A la veille du jeudi, Rose était allongée sur son lit dans son ancienne chambre. Elle sursauta légèrement lorsqu’elle entendit des bruits venant de la fenêtre. Elle s’approcha pour comprendre d’où venait le bruit. Rose recula de stupeur en voyant Scorpius en face d’elle, le sourire aux lèvres.

- Salut, je t’ai fait peur ? dit-il.

- Scorpius, qu’est-ce que tu fais là ? interrogea-t-elle, surprise. Mon père ne serait pas content de te voir ici.

- Tu me connais, j’aime bien utiliser les méthodes des Moldus. Ces échelles sont vraiment pratiques, commenta Scorpius en pénétrant dans la chambre.

- Oui, mon père n’a jamais su durant notre septième année que tu venais me voir en passant par la fenêtre, dit Rose avec un faible sourire.

- Je suis désolé, je sais qu’il est tard, commença Scorpius, mais…

Rose ne le laissa pas terminer sa phrase et posa ses doigts sur ses lèvres. Il fut troublé par le doux parfum mêlé à l’odeur fraîche de son corps. Ses yeux magnifiques l’observaient avec douceur. Ses joues pâles se colorèrent légèrement. Rose l’entraîna sur son lit. Il vit un livre ouvert.

- Je n’arrivais pas à dormir, expliqua Rose, alors j’ai décidé de faire la lecture au bébé.

Scorpius regarda la première couverture du livre.

- L’histoire de Poudlard, lit-il avec un sourire railleur.

- Quoi ? répondit Rose sur un ton d’excuse. C’était le seul livre que j’avais sous la main ! Et puis ça peut être utile, ma mère me le lisait aussi et résultat je suis née en connaissant le livre par cœur !

Scorpius eut un petit rire. Il s’allongea sur le lit.

- Poudlard a été fondée il y a mille ans, commença-t-il en s’éclaircissant la gorge, par les quatre plus grands sorciers de l’époque, Godric Gryffondor, Rowena Serdaigle, Helga Poufsouffle et Salazar Serpentard.

Une heure s’écoula, puis une autre. Rose resta à écouter la lecture de Scorpius, la tête posée sur son torse. Sa présence lui était si réconfortante. Il était deux heures du matin lorsque Scorpius referma le livre.

- Hum, intéressant, finit-il par dire en posant le livre sur la table de chevet. Mais à l’avenir, si j’ai des questions, je tâcherai simplement de demander.

- Hé ! s’indigna Rose en lui donnant une petite tape d’un air amusé.

Le silence flotta à nouveau dans la pièce.

- Tu… tu es inquiet ? Pour demain ? finit par interroger Rose en relevant la tête vers Scorpius.

- Eh bien… je suis un peu nerveux, avoua-t-il. Mais demain nous saurons enfin qui est le père de l’enfant que tu portes.

Rose hocha la tête. La rouquine remarqua que les yeux de Scorpius étaient posés sur son ventre.

- Je… je peux ? balbutia-t-il.

En guise de réponse, Rose lui saisit sa main qu’elle posa son ventre. L’envie de vomir qui l’avait envahie quelques secondes auparavant avait disparu. Elle se sentait si légère et heureuse. Ils se sourirent au moment où leurs regards se croisèrent. En repensant aux paroles de sa mère, elle songea qu’elle n’avait jamais ressenti ça avec Ben auprès d’elle. Elle avait le pressentiment, en sentant contre son ventre la chaleur de la main de Scorpius, qu’un lien particulier s’établissait déjà entre lui et le bébé, une connexion qui ne pouvait être que celle entre un père et un enfant…

En posant à nouveau son regard sur Scorpius, elle vit qu’il dormait à poings fermés. Le sourire aux lèvres, elle posa sa main sur la sienne avant de fermer les yeux à son tour.

Le jeudi après-midi, les trois jeunes adultes s’agitaient nerveusement dans le salon. Il restait encore environ une demi-heure. Hermione sortit de son bureau en fronçant les sourcils.

- La potion n’est pas encore prête, déclara Hermione. Je vous conseille d’aller prendre l’air, ça vous fera du bien.

- Mais, protesta Rose, on veut rester !

- Non, continua Hermione d’un air catégorique, allez prendre l’air, ça vous changera les idées. Allez, revenez dans une demi-heure !

Ils se levèrent tous à contrecœur et se dirigèrent vers la porte. Hermione poussa un soupir de soulagement lorsqu’elle se retrouva seule. Ron n’était pas là non plus. Elle s’écroulait sur le canapé lorsqu’on sonna à la porte. Hermione se leva en soupirant pour ouvrir.

- Bonjour, vous devez être Mrs Weasley ? Je m’appelle Rex, je suis l’entraîneur de Scorpius, son meilleur ami m’a dit que je le trouverais ici.

- Eh bien, il vient juste de sortir mais il sera de retour dans environ une demi-heure, expliqua Hermione.

- Ah, dit Rex, l’air ennuyé.

- Entrez, vous pouvez l’attendre à l’intérieur, proposa Hermione.

- Euh, oui, c’est bien aimable à vous !

Rex s’installa dans le salon. Hermione lui proposa du thé qu’il accepta. Elle se dirigea vers la cuisine, le laissant seul dans le salon. Rex regarda autour de lui ; il y avait quelques photos sur les meubles, de bébés ou encore de la famille au complet. Son attention fut brusquement attirée par une porte entrouverte. Rex jeta un coup d’œil en direction de la cuisine. Il se demanda s’il aurait le temps de jeter un coup d’œil avant le retour d’Hermione. Il s’approcha avec curiosité de la porte et pénétra dans un petit bureau où il vit des potions bleu pâle qui bouillonnaient lentement. Des feuilles étaient éparpillées sur la table. Il jeta un coup d’œil sur l’une des feuilles où était écrit en gros caractères :

LA POTION DE COULEUR ROUGE DEFINIRA LA PATERNITE

Rex releva lentement la tête. Son cœur fit un bond en voyant le nom de Scorpius sur l’une des potions. L’autre portait le nom de Ben. Il devina de qui il s’agissait. La mine renfrognée, Rex observait les deux potions où trempaient paresseusement deux mèches de cheveux. Ses pires craintes semblèrent se confirmer en voyant celle où était inscrit le nom de Scorpius devenir légèrement rougeâtre.

Non, il ne devait pas laisser les choses se passer ainsi. Il détacha les deux étiquettes qu’il échangea avant de regagner sa place sur le canapé. Hermione arriva une seconde plus tard avec deux tasses de thé à la main. L’entraîneur s’excusa un peu plus tard de devoir s’en aller en prétendant qu’il avait un rendez-vous très important. Il mentait, bien sûr, mais il savait qu’il valait mieux ne pas se trouver face à Rose. Il ignorait si elle avait informé Scorpius de sa petite visite. En sortant, Rex afficha un sourire satisfait en sachant que la vérité était à présent dissimulée.

Le cœur de Rose, Scorpius et Ben battait un peu plus vite, la demi-heure s’était écoulée rapidement à leurs yeux. Ils étaient tous recroquevillés sur le canapé, nerveux. Hermione ressortit du bureau. Ron transplana au même moment.

- Alors ? demanda-t-il d’une voix inquiète.

- Oui ? répétèrent Ben, Scorpius et Rose à l’unisson.

Hermione resta silencieuse avant de dire :

- Eh bien… Il semble que Benjamin soit le père.

Le brun poussa une exclamation de joie. En échangeant un regard avec Scorpius, Rose remarqua que celui-ci semblait assez déçu. Rose ne comprenait pas. Ce qu’elle avait ressenti au moment où il avait posé sa main sur son ventre… Me suis-je trompée ? Ben prit Rose dans ses bras.

- Rose, c’est génial, on va être parents !

- Oui, approuva Rose d’un signe de la tête.

- Bon, je crois que je n’ai plus rien à faire ici, déclara Scorpius en se relevant. Merci pour tout, lança-t-il à l’adresse de Ron et Hermione.

- Pas de quoi, dit Hermione. Tu es toujours le bienvenu.

- Merci… Bon, au revoir tout le monde ! Salut, Rose, rajouta-t-il avant de disparaître.

Cette nuit-là, l’équipe d’Angleterre fit une petite fête chez Jim. Ils devaient tous partir le lendemain en Chine pour leur premier match. Scorpius essayait d’être enthousiaste à l’idée de pouvoir participer à la Coupe, mais il avait beau être libre, il ne se sentait pas mieux pour autant. A 21h, Rex ordonna à tout le monde de rentrer et de se reposer. Jessica accepta de rester pour aider Scorpius et Jim à ranger.

- C’est vraiment gentil à toi de nous aider, dit Scorpius en ramassant des canettes vides sur la table. Où est passé Jim ?

Jessica haussa les épaules.

- Je suppose qu’il joue encore les jolis cœurs avec sa petite amie, confia Jessica. Les pauvres, je les plains, ça ne doit pas être facile. Ils vont devoir se quitter durant un moment sans savoir exactement quand ils se reverront !

- Ouais, marmonna Scorpius d’un air distrait.

- Scorpius, est-ce que ça va ? Tu m’as l’air assez préoccupé, je ne crois pas que jouer la Coupe dans cet état soit une bonne idée…

- Ne t’inquiète pas, la rassura Scorpius avec un faible sourire, je n’avais pas la forme ces temps-ci, mais ça va mieux… Demain on va écraser les Chinois !

- J’aime mieux entendre dire ça ! dit Jessica, rayonnante. Je te reconnais bien là !

Elle passa sa main dans ses cheveux, et il lui adressa un sourire. Les yeux de Scorpius se tournèrent brièvement en direction de la fenêtre. Il crut entrevoir une silhouette.

- Je reviens, dit-il avant de sortir. Rose ? Qu’est-ce que tu fais là ? interrogea-t-il.

- Eh bien, commença Rose, je voulais te souhaiter bonne chance et te dire que j’étais désolée, mais tu sembles avoir bien digéré la nouvelle…

- Oui, je suppose que c’est la même chose pour toi et Ben, je suis vraiment content pour vous, dit-il d’une voix froide.

Le blond ne reconnaissait pas la voix avec laquelle il lui parlait. Il lui en voulait, même en sachant au fond qu’elle ne lui avait rien fait.

- Bon, je m’en vais, la petite star du Quidditch doit garder la forme, je présume.

- En effet, demain je me rends en Chine, à dix heures.

- Bon, alors salut, dit Rose. Non, juste une dernière chose, poursuivit-elle en se retournant.

Scorpius sentit son cœur battre contre sa poitrine lorsqu’elle posa ses lèvres sur les siennes. Ce fut un baiser très doux et très tendre. Il n’aurait su dire combien de temps il avait duré. Il ressentit une horrible douleur en la voyant reculer doucement.

- C’est ma manière de te souhaiter bonne chance. Bye, Scorpius.

Elle disparut en transplanant. Scorpius resta muet, palpant ses lèvres du bout de ses doigts durant plusieurs minutes.

Le jour suivant, Rose se réveilla au petit matin sans pouvoir se rendormir. Elle s’écroula sur le canapé de ses parents, songeuse. Elle avait à peine pu fermer l’œil de la nuit. Ses pensées étaient dirigées vers le baiser qu’elle avait échangé avec Scorpius. Elle n’aurait su dire combien de temps elle resta assise. Rose poussa un soupir avant de se décider à aller manger quelque chose à la cuisine. En se levant, son attention fut attirée par la porte entrouverte du bureau. Après un long moment d’hésitation, elle décida d’entrer. Les deux fioles étaient toujours remplies et posées sur la table. Rose observa celle de Scorpius comme si la potion devait lui révéler ce qu’elle avait à un moment cru. Quelque chose n’allait pas, songea Rose. La mèche présente dans la fiole de Scorpius n’était pas blonde ! Son cœur battit à tout rompre. Impossible. Elle tourna la tête vers la potion indiquant le nom de Ben et retira avec des mains légèrement tremblantes la mèche de cheveux. Elle fut frappée de stupeur en constatant qu’elle était de couleur blonde. Hermione entra au même moment à l’intérieur de la pièce.

- Rose, qu’est-ce que tu fais là ? interrogea sa mère.

- Je… Je venais jeter un coup d’œil, expliqua Rose, et j’ai découvert la mèche de Scorpius dans la fiole de Ben…

- Impossible, répondit Hermione. Je suis certaine de ne pas m’être trompée !

- Non, la mèche est blonde, regarde par toi-même, dit Rose. Et vérifie celle de Scorpius, la mèche doit être brune !

Hermione resta interdite devant l’expression de sa fille. Elle retira sa main puis murmura une formule qui fit disparaître la couleur de la potion. Elle vit avec effarement que le cheveu était bel et bien brun.

- Je ne comprends pas, déclara Hermione, abasourdie. J’ai vérifié deux fois juste avant que vous ne partiez, et ensuite je ne suis pas revenue ici, je me suis installée sur le canapé et l’entraîneur de Scorpius est venu —

- Quoi ? s’exclama Rose.

Elle raconta rapidement à sa mère sa petite entrevue avec Rex. Hermione fut frappée d’horreur et de dégoût par le comportement de l’entraîneur.

- Je suis sûre qu’il a échangé les tests, affirma Rose. Je… Il voulait que Scorpius participe à la Coupe, il voulait que je l’encourage à m’abandonner…

- Je suis désolée !

- Ce n’est pas ta faute, tu n’aurais pas pu savoir…

- Si les tests ont vraiment été échangés, et je suis sûre que c’est le cas, continua Hermione, cela veut dire que…

- …Scorpius est le père, acheva Rose en faisant un petit signe de la tête.

- Tu comptes aller le lui dire ? demanda Hermione.

Les yeux de Rose se posèrent sur l’horloge. La grande aiguille venait de rejoindre l’axe vertical qui indiquait dix heures.

- Je ne peux plus lui dire maintenant, il est en route pour la Chine… C’est aujourd’hui qu’il dispute son premier match.

- Que comptes-tu faire ? Et le bon Ben qui semblait si ravi…

Rose resta silencieuse en caressant son ventre. Elle ignorait si elle devait dire la vérité ou prétendre l’ignorer. Donner ainsi un père à son enfant. Elle songea que Ben était là, contrairement à Scorpius. Il n’est pas là parce qu’il ne sait pas qu’il est le père. Elle se demanda s’il serait resté pour elle s’il avait su. Elle revit son sourire en lisant le livre dans son ancienne chambre, ou encore ce dernier regard qu’il avait échangé avec elle avant qu’elle ne transplane. Elle se tourna en direction de sa mère.

- Je dois dire la vérité à Ben, même s’il est probable que ça ne lui plaise pas.

- Tu comptes essayer de dire la vérité à Scorpius ? Tu pourrais lui écrire, proposa Hermione.

Rose fit non de la tête.

- Je ne pourrais pas lui écrire tout ça dans une lettre, je n’en aurais pas la force. Et puis, je pense que ce n’est pas la meilleur façon de le lui apprendre.

Elle baissa les yeux sur son ventre avant de dire :

- Je lui révélerai la vérité à son retour, confia Rose. J’aurai des comptes à régler avec Rex, mais je pense qu’en attendant, je dois m’occuper de mon, ou ma, futur petit Malefoy, poursuivit-elle avec un sourire.

JE SAIS JE SAIS, je vous laisse encore sur votre faim, je pense faire un copier coller de la définition du sadisme la prochaine fois lol. En tout cas j’espère que comme moi vous avez adoré ce chapitre. Vous avez été un peu plus gâtés cette fois-ci, j’ai écrit 8 pages Word, jamais encore fait. Mais bon c’est le moyen de me faire pardonner le dernier chapitre un peu cour


Dix ans de magie  
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dad-Rose x Scorpius    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dad-Rose x Scorpius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose des sables
» Panthère Rose
» La Caverne de la Rose d'Or
» Joyeux anniversaire Bonbon Rose
» La caverne de la rose d or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt-Interdite ::  :: Fanfictions/Fan Arts/créations :: Fanfictions-
Sauter vers: