Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
La coupe de Juin est remportée par les CENTAURES
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 "Tu pousses le bouchon un peu trop loin" Erin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jill C. Stones
Créature imposante
Créature imposante
avatar

Maison : Gryffondor
Empreintes : 5887
Messages : 1604

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: élève : Duncan Alexander
Animal : Corbeau : Triskel
1er année


élève : Erin Alexander
Animal : Chat noir : Oméga
1er année

Gallions: 329 (D)/336 (E)

MessageSujet: "Tu pousses le bouchon un peu trop loin" Erin.   Jeu 13 Juil - 2:37

Duncan Alexander

Erin s'arrêta à deux pas de la Grande Salle, mais je la forçai à s'éloigner davantage encore. Un peu trop violemment peut-être, mais j'étais à dix mille lieues de me soucier de son petit confort de princesse.
A vrai dire, je ne savais même plus réellement de quoi me soucier. Du fait qu'il y ait un Augurey tout proche de moi, du fait qu'Erin m'ait caché cet élément, du fait qu'elle prenne tout ça comme une plaisanterie... ?
Un peu tous, sans doute.
Mais l'Augurey était un réel soucis. Rien que d'en parler me suffisait à me sentir mal.
Par Merlin, on ne parle pas de n'importe quel oiseau, on parle d'un Augurey !
Mère et toute ma famille côté maternelle craignaient ces maudits oiseaux, autant que la Peste elle-même !

- Eh bien quoi ? Tu m'arraches de mon groupe d'amis et tu me traînes jusqu'ici comme une malpropre pour végéter comme un idiot dans le vide ?! s'exclama ma soeur, ce qui me sortit de mes pensées.

- J'ai toutes les raisons du monde pour ça, je te signale ! Sérieusement, Erin ?! Un Augurey ?! Voyant qu'elle se contenta de reprendre son air furibond sans pour autant me répondre, je continuai sur ma lancée : Mais tu te rends compte de ce que ça représente ?! Et pourquoi tu ne m'as rien dit ?!

- Oh, je t'en prie, épargne-moi ta morale ! Oui, j'ai vu un de ces fichus piafs, et alors ?!

J'affichai un air incrédule à cette réponse, avant de rétorquer :

- Et alors ? Mais tu as complètement perdue la tête Erin ?! On parle d'un Augurey, là ! Et avec tout ce qu'on nous a raconté sur eux, tu ne t'inquiètes pas ?! La moindre des choses aurait été de me mettre au courant ! Imagine qu'il t'arrive quelque chose, bon sang !

- Ton p*tain d'oiseau, je l'ai -

Je m'empressai de la couper pour me rapprocher en sifflant :

- Change tout de suite de ton, Erin.

Elle se contenta d'afficher un air suffisant et rire doucement pour me répondre, d'un ton condescendant :

- Sinon quoi ? Tu te fais déjà dessus rien qu'à l'idée de savoir qu'il y a un de ces piafs dans le château.

Je n'aimais pas du tout la tournure de la conversation. Erin faisait la fière, mais elle allait vite déchanter.

- Oh ? "Je me fais dessus" ? Et bien sûr, tu es l'éternelle Gryffondor, brave face à n'importe quoi ! Continue, et je vais effectivement me faire dessus, mais de rire. Raillai-je. Tu peux te la jouer devant les autres, Erin, fanfaronner à ta table et dans les classes comme si tu ne craignais rien, mais nous savons tous les deux que je n'ai jamais été, dans aucun cas, le premier à fondre en larmes.

J'avais accentué les derniers mots en pointant ma soeur du doigt, elle s'empourpra à l'évocation du vieux souvenir que je remontais à la surface, bien que je ne savais pas si elle rougissait de honte ou de colère. Il semblerait que ce soit les deux, vu la manière dont elle me repoussa.

- Quant à l'Augurey, je veux tout savoir.

- Oh, Monsieur veut jouer les grands-frères autoritaires ! T'as raté le coche, Duncan. L'Augurey, je l'ai vu dans un bureau et -
- Le bureau de qui ?
- Tu n'as pas ce professeur.
- Dis-moi le nom, Erin, c'est une situation des plus graves.
- Pour faire quoi ? Tu comptes dénoncer cette personne à qui ? Le Conseil ? Ils s'en fichent. Elle émit une pause, prenant un air malin - plus pour se rassurer que réellement m'impressionner, la connaissant - avant de répondre : Oooh, à moins que tu n'ailles raconter ça à Père et Mère et te cacher dans ses jupons ?

Je ne relevai même pas la pique, bien trop concentré sur cette histoire d'Augurey.

- Quand ?
- Je l'ai entendu chanter... En début d'année.

J'ouvris la bouche mais aucun son ne sortit, j'étais complètement pris à contre-pied.

- La semaine de notre rentrée, ajouta Erin, qui semblait se délectait de ma surprise.
- Mais... Mais...

*Mais... Aussi longtemps... ? Mais alors... ?*

- Eh oui, Duncan. Mère ne raconte que de vilains mensonges. Et toi, tu les avales comme des couleuvres. Voyant que j'étais complètement perdu, Erin sauta sur l'occasion pour à nouveau reprendre les rênes. Toutes ces bêtises irlandaises sont toutes fausses, Duncan, je suis certaine que Mère les a inventé pour nous étouffer et nous garder auprès d'elle comme de pauvres petits bébés, et toi, tu prends à son jeu !

Je n'avais aucunement envie de croire Erin, j'étais persuadé que Mère avait raison aux sujets des Augureys... Mais si Erin en a entendu un il y a déjà un peu plus d'un mois... Peut-être que c'est Erin qui ment... Pour m'effrayer, pour prouver qu'elle est, encore une fois, plus forte que moi !

- Et tu sais quoi ?

Je braquai mon regard dans celui de ma soeur pour appréhender quel venin elle comptait me cracher au visage.

- Quelque chose me dit que c'est à cause de ça que Père n'arrive pas à te prendre au sérieux. Tu restes et resteras toujours dans les jupons de Mère pendant que Père sera ravi de m'avoir à ses côtés, susurra-t-elle visiblement ravie de sa provocation.

Je serrai les poings. Et les mâchoires.

- Tu n'as aucun honneur, Erin, tu n'es qu'une garce !
- Vas-y, fais de moi la méchante de l'histoire, tu m'as fait ce coup-là tant de fois depuis ces dernières années !
- C'est le cas ! Tu as vu ton attitude ?! Tu es odieuse et -
- Pourquoi le cacher ? Je fais ce que je veux, et ça me réussit ! Tu es juste jaloux Duncan, avoue-le, tu dormiras bien mieux. Tu as toujours été jaloux, parce que tu n'es qu'un éternel frustré ! Le seul qui a un problème, ici, c'est toi !
- Non mais tu t'entends Erin ?! Tu te moques de ta propre famille et tu me provoques pour ton propre amusement ?!

Je reculai d'un pas, dégoûté par les propos de ma propre soeur, blessé à l'orgueil.

- Je dis juste la vérité, mais tu veux que je te provoque ? Je vais te provoquer, fit-elle en haussant le ton. Elle approcha d'un pas, pour venir me cracher au visage ces insultes, toute fière d'elle. Tu n'as toujours été qu'un moins que rien, je l'ai toujours su ; toujours dans mon ombre à vouloir ramasser des miettes, à pleurer des larmes de crocodiles pour attirer l'attention comme une fillette ! Je suis meilleure que toi en tout, et toi, tu ne vaux rien ! Le seul moment où tu m'as dépassé, c'était à notre naissance, et tu sais ce qu'on dit des premiers-nés ? Elle fit une pause avant de siffler : Ce sont ceux qui avaient le plus de chance de mourir.

En une fraction de seconde, le visage d'Erin passa du mépris à la surprise, puis la peur avant de revenir à la fureur de tout à l'heure.
J'étais sur le point de la frapper.
J'avais levé la main instinctivement, poussé à bout par sa dernière provocation.
J'eus tout juste le temps de stopper le mouvement de mon bras avant de gifler ma soeur.
Toute ma colère se transforma immédiatement en regret et un brin de peur bourgeonna dans mon ventre rien qu'à l'idée d'avoir eu un instant cette envie de violence.

_____________________________________________________

Vas-y, je m'arrête pour ce soir, mon lit m'appelle :')





♫ My Anaconda don't ! ♫
♪ My Anaconda don't ! ♪
♫ My Anaconda don't want ♫
♪ Unless you enter the RP now ! ♪


- Ce produit bas de gamme vous a été distribué par Jill Industries.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Tu pousses le bouchon un peu trop loin" Erin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !
» petit chemin qui peut aller trop loin !
» Un pont trop loin
» [Thor, Annika] Une île trop loin
» [JEU] Vous me reconnaissez ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt-Interdite ::  :: RP ~ Poudlard au temps de la Forêt :: Le Rez de Chaussé :: Le Hall d'entré-
Sauter vers: