Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresMémoire de la forêt (wikiki?)S'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
La coupe d'Août est remportée par les HIPPOGRIFFES
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 colle du premier vendredi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirius Greendal
Coeur d'artichaut
Coeur d'artichaut
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 25800
Messages : 19325

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: prof : Mr Erwan D. Sokar
Animal : Chat Siamois : Seth
Augurey : Garuda
Directeur

élève : Zephyr Greendal
Animal : Harfang noir : Falco
1er année

Gallions: 850/226 (prof)

MessageSujet: colle du premier vendredi   Dim 15 Fév - 2:59

Zephyr :

J'allais au 6è étage, comme convenu avec le professeur Cumman pour accomplir mes heures de colle. Je soupire une fois arrivé devant la porte.

J'apprécierai de ne pas avoir à faire de travail aussi disgracieux qu'avec Mrs Addams, ni ingrats comme à la moldus.
Je n'avais pas la moindre idée de ce que voulait faire ce prof de moi. Avec de la chance je pensais faire quelque chose d'un peu plus intéressant qu'à son premier cours. J'attends l'heure précise, je ne compte pas arriver en avance.

La grande horloge sonna 16heures piles. Je soupire de nouveau et frappe à la porte, attendant que Monsieur Cumman vienne m'ouvrir.


Envois mes Hiboux si besoin Invité 
© Sirius 

"Cheers!"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lolotie.deviantart.com/
Mus Lupin S.
Prédateur autonome
Prédateur autonome
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 3786
Messages : 977

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Prof : Josh Cumman
Animal : Chouette : Neptune
professeur

élève : Owen Stevens
Animal : Salamandre : Neuneu
1er année

Gallions: 102 (é) / 533 (prof)

MessageSujet: Re: colle du premier vendredi   Lun 26 Juin - 18:46

Joshua avait mûrement réfléchit à comment punir Zephyr Greendal, l’élève qui avait crié sur la jeune moldue lors de son premier cours. Il avait essayé de mettre sa propre expérience légèrement de côté afin de réfléchir avec logique, chose qu’il n’avait pas forcément réussi à faire le premier jour.
Debout, dans son bureau décoré avec soin ressemblant à la salle commune des Serdaigle, il attendait l’élève en question, espérant qu’il n’arriverait pas en retard : Josh ne voulait franchement pas avoir à l’enguirlander plus que de raison, il savait de toute manière que ça ne servait à rien. Il ouvrit la porte à 16h pile, et l’élève attendait sagement juste devant.
Il l’invita à rentrer avant de fermer la porte.

-Asseyez-vous donc, Mr. Greendal.
Le Serdaigle s’assit sans broncher, mais le professeur resta debout.
Vous savez plus que bien pourquoi vous êtes ici aujourd’hui, pas la peine de vous faire un dessin je crois ?

Face au mutisme du jeune garçon Josh continua sa phrase :
-Bon ne perdons pas plus de temps, deux heures c’est bien court pour ce que je vous ai réservé.  Vous avez dit à Magie l’autre jour que vous n’auriez pas dû partager votre « savoir ancestral » avec elle car elle était qu’une « sale sang de bourbe » c’est bien cela ? Rassurez-vous je ne vais rien vous demander d’insurmontable ici, et rien qui ne nécessite que vous partagiez votre savoir si précieux avec moi. Cependant je suis l’enseignant et vous l’élève, ainsi je peux partager mon savoir avec vous, ne vous en déplaise.

Ignorant le regard noir de Zephyr il sortit sa baguette et se concentra afin de faire apparaitre de petits oiseaux qui produisirent un bruit de coup de feu lorsque qu’ils sortirent de sa baguette. Les illusions paraissaient totalement réelles et il les fit approcher de l’élève, chantonnant doucement.

- La magie est quelque chose de magnifique, je le pense réellement. Elle peut, tout comme les mots réconforter, faire rire, signifier des sentiments profond… Mais les deux peuvent également blesser, rendre malheureux, voir même se faire sentir « pas à sa place ».

En disant cela les oiseaux disparurent en fumée, poussant un léger cri de « douleur » en s’évaporant.

- Le tout est de savoir pourquoi vous utilisez la magie. Pour faire le « beau » ?
Il fit apparaitre une Orchidée.
- Ou pour faire le « laid » ?
La fleur fana instantanément.
- Il en est de même pour les mots. Je vais vous apprendre un sort aujourd’hui. Un sort qui n’a presque pas d’autre utilité que d’être beau, et si celui-ci vous permet de comprendre certaines choses, j’en serais ravi. Il n’est pas aisé de le réaliser mais je suis sûr que vous pouvez y arriver malgré votre jeune âge.

Il s'assit sur son bureau, regardant l'élève qui semblait perplexe.

- Ce sortilège se nomme sortilège d’isolement, ou bien de méditation. Il était couramment utilisé par les Pythie de la Grèce antique ou par les voyantes afin de trouver une réponse à l’avenir mais s’est quelque peu oublié depuis. Je ne dis pas que l’on va faire de la divination, simplement que vous pourrez apprendre à vous canaliser grâce à ce sort. Il forme une boule autour de votre tête quelque chose qui ressemble comme à une balle de métal. Cela coupe tous vos sens : vous n’entendez plus, vous ne voyez plus, et même lorsque vous parlez vous ne vous vous entendez pas. Vous êtes donc seul avec vos pensées, il est donc conseillé de ne pas y rester trop longtemps bien sûr. Êtes-vous d’accord pour essayer de réaliser ce sortilège ?

A la réponse de l’élève, Joshua enchaina :
- Très bien. Je vais tout d’abord vous faire une démonstration.

Joshua prit sa baguette et la tint à l’envers, le bout pointant vers lui.
- Insula Meditor murmura-t-il
A cet instant les liens métalliques lui enserrent la tête avant de former une sphère couleur vieux bronze tout autour de son visage. Il annula ensuite son sortilège très rapidement.


- Voilà. La formule de ce sortilège est, comme vous avez pu le voir, Insula Meditor . Il n’est réalisable que par vous-même, sur vous-même et se stoppe à l'aide d'un simple Finite.
Il marqua une pause avant de continuer

- Bien nous allons commencer, installez-vous bien sur votre chaise, confortablement, et tenez votre baguette à l’envers, vers vous, comme je l’ai fait. Bien, ensuite vous devrez vider votre esprit, ne penser à rien, oublier tous vos soucis et vos angoisses : c'est la partie la plus dure, ne vous étonnez pas de ne pas réussir du premier coup. Puis vous tendrez votre bras et bougerez l’épaule dans le but de faire un symbole infini avec votre main, de la gauche vers la droite, le tout en murmurant la formule, qui est Insula Meditor. Vous pouvez fermer les yeux si cela vous aide. Je reste ici afin de m’assurer que tout se passe pour le mieux.

Joshua s’assit alors sur son fauteuil, observant l’élève qui lui faisait face.



MLS & SCF

Eden/Owen & Josh/Sam
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Greendal
Coeur d'artichaut
Coeur d'artichaut
avatar

Maison : Serpentard
Empreintes : 25800
Messages : 19325

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: prof : Mr Erwan D. Sokar
Animal : Chat Siamois : Seth
Augurey : Garuda
Directeur

élève : Zephyr Greendal
Animal : Harfang noir : Falco
1er année

Gallions: 850/226 (prof)

MessageSujet: Re: colle du premier vendredi   Mar 1 Aoû - 21:25

Zephyr :

Le professeur Cumman m'invita à entrer, ce que je fis non sans appréhension. Il me fit m'installer sur une chaise, mais resta bien stoïque dans sa position debout, ce que je pris comme un symbole pour asseoir sa supériorité. 

- Vous savez plus que bien pourquoi vous êtes ici aujourd’hui, pas la peine de vous faire un dessin je crois ?

Je ne répondis pas. Pour lui dire quoi vraiment ? "Je suis ici, pour avoir dit la vérité ?" Apparemment elle ne plaisait pas au professeur, normal puisqu'il était lui-même un voleur de savoir !

-Bon ne perdons pas plus de temps, deux heures c’est bien court pour ce que je vous ai réservé.  Vous avez dit à Magie l’autre jour que vous n’auriez pas dû partager votre « savoir ancestral » avec elle car elle était qu’une « sale sang de bourbe » c’est bien cela ?

Je marmonnais un vague ouais, en guise de réponse. Je ne voulais pas me montrer un peu trop insolent face à leur professeur-défenseur-attitré.

- Rassurez-vous je ne vais rien vous demander d’insurmontable ici, et rien qui ne nécessite que vous partagiez votre savoir si précieux avec moi. Cependant je suis l’enseignant et vous l’élève, ainsi je peux partager mon savoir avec vous, ne vous en déplaise.

Je ne pus empêcher mon soupir de se faire entendre. Ben voyons; il allait m'apprendre un truc de moldu. Bien sur. ça m'enchantait autant qu'une visite à une dragonne couvant ses oeufs, en étant armé d'un tambour. Je lui lançais un regard appuyé sur mon ressentiment.
Je fus un instant surpris qu'il sorte sa baguette, mais je pensais aussitôt qu'il allait m'envoyer faire des lignes avec des parchemins qu'il aurait attiré par magie.

Je sursautais lorsque des bruits de détonations se firent entendre. Il y eut soudains autour de moi des petits oiseaux bleutés. Des avis, sort d'invocation de l'avifor me rappelais-je directement, ne voyant pas l’intérêt de tels animaux pour ma retenue. Brusquement, je me demandais s'il ne faudrait pas que j'enlève leurs fientes et plumes perdues à mains nues... ce serait long, fastidieux, pénible, inutile, bref totalement moldu.

Mais les oisillons voletèrent autour de moi en gazouillant joyeusement, ce qui m'arracha un sourire paisible. Je tendis lentement la main vers l'un d'eux, le plus près de moi.

La magie est quelque chose de magnifique, je le pense réellement. Elle peut, tout comme les mots réconforter, faire rire, signifier des sentiments profond… Mais les deux peuvent également blesser, rendre malheureux, voir même se faire sentir « pas à sa place ».

Lorsqu'il prononça ses mots, les oiseaux se tordirent de douleur, puis disparurent en fumé. Je fronçais les sourcils en retenant à grand peine de lui crier des termes vulgaires synonymes de 'monstre de moldu'. Soudainement, je me demandais s'il me voyait comme ses oiseaux, s'il ne rêvait pas secrètement de me faire évaporer avec moults douleurs. Et, d'une certaine façon, je ne me sentais moi-même pas vraiment à ma place dans ce château infecté de tels êtres, ce qui faisait un écho avec le mot employé par Cumman.

Le tout est de savoir pourquoi vous utilisez la magie. Pour faire le « beau » ? 

Il fit apparaitre une Orchidée. 
- Ou pour faire le « laid » ? 

La fleur fana instantanément.   

* En voilà une question sotte, pensais-je. J'utilise la magie parce qu'elle fait parti de moi, comme j'utilise mes pieds... Mais de toutes façons, je ne parviens pas à produire un seul sort, alors la question se pose peu... *

- Je vais vous apprendre un sort aujourd’hui. Un sort qui n’a presque pas d’autre utilité que d’être beau, et si celui-ci vous permet de comprendre certaines choses, j’en serais ravi. Il n’est pas aisé de le réaliser mais je suis sûr que vous pouvez y arriver malgré votre jeune âge.

Je sentis mon estomac se crisper. Ce sang de bourbe allait m'enseigner un sort, qui plus est complexe, et moi je ne réussissais même pas un basique... Il allait se payer ma tronche face à mon échec. Ou me prouver qu'il m'était visiblement suppérieur. Ou même les deux à la fois, Merlin seul savait.

Perdu dans mes pensées, j'entendis à peine ce qu'il m'expliqua. Seuls certains mots me parvinrent, tels que sort des Pythies, isolement... Je l'observais avec un regard mauvais. Il avait donc volé le savoir des Pythies. Il se croyait vraiment tout permis.

- Êtes-vous d’accord pour essayer de réaliser ce sortilège ?

Ah parce que j'avais vraiment le choix ? Une grande partie de moi avait envie de lui répondre négativement, mais cette fois je ne sus comment, une petite voix me conseilla de ne pas le faire. Conscience se manifestait parfois.

- Je crois bien que je n'ai pas le choix..., répondis-je malgré tout.

Le professeur parut néanmoins satisfait et me fis même état d'une démonstration. Sa tête se retrouva ensérrée par des filaments en bronze puis enfermé dans une sorte de bulle d'étain. Il paraissait vraiment stupide vu comme ça, on aurait presque dit qu'il possédait une énorme tête toute ronde comme s'il avait reçu un maléfice d'enflure de pleine face. Il ne manquait plus que les yeux. Je les dessinerai bien, mais je pensais que le professeur n'aurait pas été vraiment content de ma dissipation.

Cependant, la bulle en elle-même était vraiment belle, lisse, sans imperfections et miroitante. Une bulle qui donnait réellement l'impression de fragilité, de pouvoir se briser d'un seul petit contact, mais cependant, paraissait étrangement extrêmement solide malgré ce fait. J'aurai donné cher pour pouvoir m’installer dessus, m’asseyant en tailleur et volant au grès du vent. Enfin, s'il n'y avait pas eu ce torse, jambes et bras de ce professeur dégénéré en dessous...

La bulle se défit tout aussi progressivement qu'elle avait commencé, les filaments encore plus rapides à partir qu'a s'unir.
Cumman me rappella la formule -une bonne chose car je ne l'avais pas vraiment écouté la première fois- ainsi que la marche à suivre. Un finite la faisait disparaître. Mais je ne savais pas faire ce sort-là non plus. Il aurait été terriblement honteux de le lui avouer venant de quelqu'un de ma prestance vis-à-vis de la sienne. Aussi je gardais le silence. L'homme s'assit alors sur son fauteuil, dans l'attente de mon exécution.

Je pris ma baguette et la pointais vers moi, en faisant une grimace : je n'aimais pas avoir ma propre arme dirigée vers moi. Je trouvais ça limite malsain alors que je me trouvais face à un être voleur de magie. J'attendais presque qu'il se précipite vers moi et me l'arrache de la main ou fasse fuser un sort contre moi.

J'eus un mal phénoménal à me décider à le tenter. Je restais un long moment comme figé, magnifique statue de chair. Mes pensées se bousculaient dans ma tête. Que se passerait-il si j'échouais -car il était certain que je n'allais pas réussir- se définirait-il comme suppérieur ? Se moquerait-il de moi, le vilain canard de la noble et prestigieuse famille Greendal ? Que se passerait-il si je réussissais mais que je ne savais pas produire un finite ? Cet imbécile de professeur le remarquerait-il avant que je ne sois devenu fou ? Ou que je ne meure ? Peut-être qu'il s'en fichait comme d'un chaudron percé. C'était ça son plan, s'il le fallait. Commencer par les plus jeunes, les plus inoffensifs et quoi de mieux qu'aller dans une école ?

Un long moment s'écroula ainsi, tandis que je dansais sur mes pieds en étant mal à l'aise, les bras croisés, tout en lançant un regard chargé de reproches à Cumman. Ce dernier, qui paraissait un peu mécontent me déclara qu'il était singulièrement déçu, qu'il me pensait plus confiant en mes capacités.

Je marmonnais des mots incompréhensibles, partagé entre ma rage, l'envie de lui prouver ma puissance, mais également ma frustration, par ce fait que je n'arrivais à rien depuis ma rentrée. Quelque chose dans la pièce trembla, et je ne sus si c'était de mon fait ou non, si ma colère refaisait des siennes comme lors de la retenue avec Mrs Djo.

- Je n'aime pas ce sort, arquais-je enfin de manière auditive en mentant.

Cependant, je redoutais de rester enfermé ici avec cet être vil pour le restant de ma vie. Aussi je poussais un profond soupir et m'attelait à la tâche de mauvaise grâce.

- Vous m'enseignez un sort d'un niveau bien supérieur au miens en vous attendant à ce que je réussisse ? demandais-je de manière réthotique. Si c'est pour vous payer ma tête, vous êtes tombé bien bas en prenant un premier cycle débutant.

Je prononçais la formule en faisant son geste infini, sans réelle motivation. Aussi je ne fut pas surpris de ne rien voir sortir de ma baguette, ni rien s'enrouler autour de ma tête. Je lançais un regard qui signifiait « qu'est-ce que je vous avez dit ? » au professeur en attendant de voir sa réaction.


Envois mes Hiboux si besoin Invité 
© Sirius 

"Cheers!"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lolotie.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: colle du premier vendredi   

Revenir en haut Aller en bas
 
colle du premier vendredi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» soirée a thème du premier vendredi de chaque mois
» La montre du premier vendredi hivernal !
» Premier Vendredi de l'année nouvelle !!!
» Conseils pour achat d'un premier appareil photo
» QUI FUT CREE EN PREMIER?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt-Interdite ::  :: RP ~ Poudlard au temps de la Forêt :: Le 6è Étage :: Bureau du professeur d'Astronomie-
Sauter vers: