Forêt-Interdite
Allez-vous relever le défi du sortilège de transformation en animal de la foret interdite ?

En quoi serez-vous transformé ?
En invisible Sombral ?
En sage Centaure ?
En fier Hippogriffe ?
En agile Licorne ?


Venez le découvrir en vous connectant avec nos meutes !

* Merci de vous enregistrer avec un pseudo comportant 2 mots et un espace, et en ajout facultatif une lettre avec un point.




Bienvenue
* Invité *

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresMémoire de la forêt (wikiki?)S'enregistrerConnexion
  Venez incarner un sorcier en l'an 1490 !
dans le RP Poudlard au temps de la Forêt-Interdite !
L'ultime coupe de 2017 est remportée par les FLÉREURS
Félicitations !
Place aux nouvelles meutes Aquas !

Partagez | 
 

 Une promenade pas si tranquille

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumiya Potty
Prédateur redouté
Prédateur redouté
avatar

Maison : Serdaigle
Empreintes : 4086
Messages : 3420

Fiche RP de la Créature

Nom RP Poudlard
: Prof : Mme Lysistrata Djo
Animal : Siamois pur : Espoir directrice

Gallions: 354

MessageSujet: Une promenade pas si tranquille   Dim 11 Jan - 17:01

Mme Djo avait décidé d'occuper son premier Jeudi soir de libre au château à en percer les secrets. Gardant l'intérieur même du bâtiment pour l'hiver, elle préférait explorer le parc tant qu'il faisait encore chaud. Ses premiers pas la firent traverser le grand pont enjambant la rivière, et parvenir devant le cercle des menhirs, d'ou commençait le chemin pour se rendre à la volière. Le professeur de potion, l'excellent,  le charmant Monsieur Bellamy lui avait indiqué que les Mollys, plantes servant dans plusieurs potions telle que les antidotes, poussaient abondement au pieds des vielles pierres. 

Mais ce qui intéressait Madame Djo, c'était bien plus les menhirs. Qui les avait placés là? Dans quel but? Pourquoi? Définitivement cela n'était pas un cadran solaire vu que les menhirs ne formaient pas un cercle parfait. D'après le sortilège de datation (carbonus magnus), ils étaient âgés de quatre mille ans, soit bien plus vieux que l'école. Mais sur le plus grand menhir, une étrange tache de mousse recouvrait la moitié de la pierre explosée au Sud. Madame Djo de sa main balaya la pierre pour en enlever la mousse verdatre et gluante, en espérant découvrir des runes gravées et que la mousse aurait recouverte. Elle la retira bien vite lorsqu'elle ressentit une vive brûlure : On l'avait mordue.
Le responsable était une sorte d'insecte grisâtre, et à trois pieds. De son mince abdomen, étrangement humain, saillaient deux paires d'ailes d'un bleu électrique. Il n'en fallut pas plus à Madame Djo pour reconnaître ces villes créatures : Des Doxys. A peine, fière d'elle, s'apprêtait elle à éliminer définitivement le nuisible quand une multitude d'éclairs bleus sortirent du trou dans la pierre que cachait la mousse. 

"Stupéfix! Stupéfix! "

Quelques insectes tombèrent au sol, inertes, mais toujours plus sortaient du menhir où Mme Djo les avait  dérangés.

"Protego!"

Une fine barrière de lumière repoussa les assaillants qui l'attaquaient de face, mais les plus fûtés des doxys passèrent sous la robe de Mme Djo et lui mordirent les mollets.

A court d'idée, et assaillie de toute part, Madame Djo ne laissa échapper qu'un strident 
AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH


Mme Lysistrata Djo